Si le projet d’une résolution pour la dépénalisation universelle de l’homosexualité fait toujours débat parmi les États membres de l’ONU, le bureau des Droits de l’Homme de l’organisation internationale prend part à la lutte contre l’homophobie en diffusant cette semaine un message vidéo sous forme de devinette. Le secrétaire général Ban Ki-moon et la haut-commissaire des Nations-Unies aux droits de l’Homme Navi Pillay font partie des intervenant-e-s.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur The Riddle: new anti-homophobia message from UN human rights office

La traduction (éditée) de Oui au mariage pour tous:

Qu’est-ce qui existe dans tous les coins du monde?
Qu’est-ce qui est reconnu et célébré dans certains pays,
Mais illégal dans 76 autres?
Qu’est-ce qui est caché par peur de la vindicte populaire, de la prison, de la torture
Et même dans sept pays,
de la peine de mort?
Qu’est-ce qui déchire des familles?
Qu’est-ce qui fait que des gens sont confrontés à la violence de façon quotidienne?
Quel simple trait de personnalité fait que certain-e-s sont traité-e-s comme des citoyen-ne-s de seconde classe
Partout où ils/elles vont?
Qu’est-ce qui fait que des enfants sont rejeté-e-s de leurs familles,
que des étudiant-e-s sont harcelé-e-s et expulsé-e-s de l’école
et que des travailleurs/ses sont licencié-e-s sans avertissement?
Qu’est-ce qui a existé dans tous les pays de tout temps?
Et que des gens considèrent encore comme anormal?
La réponse?

Être gay,
être lesbienne,
bisexuel-le,
ou transgenre.

Dans le monde entier, des millions de personnes sont confrontées à la violence et aux discriminations juste parce qu’elles sont elles-mêmes.

Chaque nation est obligée par le droit international des droits de l’homme de protéger toutes les personnes gay, lesbiennes, bisexuelles et transgenres de la torture, des discriminations et de la violence.

Les Nations Unies ont un message simple aux millions de personnes LGBT dans le monde:
Vous n’êtes pas seul-e-s!

Les droits des personnes LGBT sont des droits humains.
Ensemble, nous bâtirons un monde libre et égalitaire.

Suivez Julien Massillon sur Twitter: JulienMsln