En plus des revenus publicitaires générés par le visionnage de vidéos sur sa plateforme, YouTube entend diversifier ses sources de bénéfices. Jeudi 9 mai, la société américaine a annoncé le lancement de 53 chaînes payantes, avec des tarifs allant de 1,49€ à 7,99€. Parmi ces chaînes, 29 sont disponibles en France, et deux sont spécifiquement dédiées au public LGBT.

Films, séries, documentaires, humour: Here TV et GayDirect entendent proposer une offre complète à leurs abonné-e-s, même s’il s’agit en général d’émissions déjà diffusées à la télévision. Pour l’heure, seuls dix pays y ont accès: en plus des États-Unis, cette offre est disponible en Australie, au Brésil, au Canada, en Corée du Sud, en Espagne, en France, au Japon, au Royaume-Uni et en Russie. Les programmes, affranchis de publicité, ne sont par ailleurs disponibles qu’en version originale non sous-titrée.

Ces deux chaînes payantes voient le jour alors que l’offre télévisuelle exclusivement dédiée au public LGBT diminue aux États-Unis. Lancée en 2005, la chaîne Logo a par exemple choisi de changer sa programmation et de diffuser des contenus plus génériques. Pour Josh Rosenzweig, qui s’occupe du développement et de la programmation de Here TV, diffuser des contenus sur le web permettra «d’attirer une toute nouvelle audience», a-t-il indiqué à The Advocate.

De nouvelles chaînes verront bientôt le jour. YouTube propose un formulaire en ligne à destination des producteurs/trices de contenus pour nouer des partenariats et mettre en ligne d’autres contenus payants.

Suivez Julien Massillon sur Twitter: JulienMsln