Philippe Meunier n’y va pas par quatre chemins. Mais ses prises de parole à l’Assemblée nationale nous y avaient préparés. Le député du Rhône Philippe Meunier a pondu le 10 mai un tweet particulièrement violent à l’encontre des homosexuels.

Lisez plutôt: «Les requins préférés aux Réunionnais, les loups aux bergers, les homosexuels aux enfants adoptés, retrouvons vite le chemin du bon sens!»

tweet-meunier

Un tweet repéré par Jacky Majda, membre de l’UDI et favorable au mariage pour tous, et qui a aussitôt demandé à Philippe Meunier de s’excuser pour ce tweet: « Je Je ne peux pas croire qu’un élu de la République d’un grand parti démocratique comme l’UMP puisse faire l’amalgame entre des requins, des loups et des homosexuels. Tenir de tels propos nuit gravement à son parti. Par conséquent, je demande donc simplement à Monsieur Meunier de s’excuser et de dire clairement qu’il n’est pas homophobe et qu’il regrette ce tweet».

 

 

Mais ce n’est pas visiblement ce que compte faire Philippe Meunier, qui, en réponse à plusieurs réactions choquées de l’amalgame fait entre les requins carnassiers et les homosexuels, écrit: «Relisez mon tweet et vous verrez que le lien n’est pas celui-ci mais celui de la décision politique.»

 

À l’Assemblée nationale, Philippe Meunier a fait partie des quelques parlementaires UMP (Mariton, Poisson, Le Fur, etc.) chargés de défendre les positions clairement homophobes de l’UMP lors des débats sur le mariage pour tous. Et Philippe Meunier ne fait pas dans la dentelle. S’adressant à la Garde des Sceaux pendant les débats, il lance: «Pour satisfaire les demandes d’une minorité agissante, vous avez fait le choix de casser le code civil de tous les Français.»

Son tweet est-il une tentative désespérée pour qu’on parle encore de lui alors qu’il sait la partie perdue? Quand aux ténors de l’UMP, ils n’ont pas pour l’instant réagi à ce nouvel incident qui n’honore pas le principal parti d’opposition.

Photo DR