Du 13 au 17 mai, l’association Le Refuge fêtera ses dix ans. Plusieurs manifestations se dérouleront donc dans les antennes de Paris, Toulouse, Lyon, Montpellier et Marseille qui accueillent et hébergent chaque jour des jeunes LGBT en rupture familiale.

TABLES RONDES, RENCONTRES ET SPECTACLES AU PROGRAMME
Au programme, une semaine de tables rondes, rencontres et spectacles autour de l’homophobie, en présence de nombreux chercheurs-euses, politiques ou militant-e-s associatifs comme la psychologue Isabelle Chollet ou l’adjointe au Maire de Paris Anne Hidalgo. Le 17 mai, pour la journée mondiale contre l’homophobie, c’est notamment la ministre déléguée à la Famille Dominique Bertinotti qui introduira une table ronde au Sénat où seront présent-e-s Catherine Tripon de l’Autre Cercle et le rapporteur du texte de loi Jean-Pierre Michel, pour une rencontre intitulée «Adolescence, homophobie intériorisée et rupture familiale: prévenir le mal-être et la rupture sociale».

CAMPAGNE DE COLLECTE
Les dix ans du Refuge sont aussi l’occasion de lancer une grande campagne de collecte de fonds. Le Refuge est la première association de lutte contre l’homophobie à intégrer le calendrier des journées d’appel à la générosité publique. «Cette exposition exceptionnelle, réservée aux grandes causes, permet à l’association de mandater des quêteurs du 13 au 19 mai pour collecter des fonds destinés à pérenniser et à développer son activité, en particulier à renforcer son dispositif d’hébergement» souligne l’association. Un soutien indispensable au fonctionnement du Refuge, qui observe une hausse des sollicitations depuis 2011 et qui alertait récemment, à l’occasion des manifestations anti-égalité des droits, sur l’augmentation des violences et de l’exclusion que ces dernières entrainent à l’encontre des jeunes LGBT.

Voir le programme détaillé de tous les événements des 10 ans du Refuge.