Le 5 mai prochain, au même moment que plusieurs autres manifestations des opposant-e-s à l’égalité des droits à Paris et en province, se tiendra la Marche citoyenne pour la 6ème République du 5 mai menée par le Parti de Gauche. Événement symbolique visant notamment à protester contre les politiques d’austérité, cette mobilisation fait aussi la part belle à la lutte pour l’égalité et pour les droits des minorités.

L’ÉGALITÉ AVANT TOUT
Lors de cette marche défilera le cortège «Égalité civile et civique» qui rassemblera l’ensemble des luttes des minorités LGBT et féministes, les droits des étrangers, des malades, et des personnes en situations de handicap. «Il est important de ne pas faire d’opposition entre les combats pour l’égalité civique et l’égalité sociale», explique à Yagg Jean-Charles Lallemand, secrétaire national du Parti de Gauche à l’égalité des droits. A la lecture de l’appel de ce cortège, l’égalité comme valeur républicaine représente en effet un mot d’ordre et doit être remise au centre des préoccupations pour servir de levier contre l’ensemble des discriminations: «La Constitution de notre 6ème République sociale devra proclamer que l’égalité des personnes devant la loi s’étend aussi sans distinction de sexe, d’orientation sexuelle, d’identité de genre ou d’état de santé». Lutte contre toutes les discriminations et les stéréotypes, sensibilisation à l’égalité homme/femme dès le plus jeune âge seront parmi les priorités du Parti de gauche: «Dans notre 6ème République sociale, les genres, les amours, les sexualités et les familles sont égales en dignité et en droit, à l’opposé du projet de société réactionnaire de la droite et de l’extrême-droite qui convergent pour défendre une même vision essentialiste des genres, traditionaliste de la famille et naturaliste de la parenté.»

«UN VISAGE D’OUVERTURE ET DE GÉNÉROSITÉ POUR NOTRE PAYS»
Invité récemment sur plusieurs plateaux de télévision, Jean-Luc Mélenchon n’a pas manqué de saluer l’avancée sociale historique que représente l’adoption du projet de loi pour l’ouverture du mariage et de l’adoption pour les couples de même sexe le 23 avril dernier: «Je crois que c’était un beau moment, car pour notre pays, c’est un visage d’ouverture et de générosité» a-t-il déclaré dans l’émission «C à vous». Sur son blog, le co-président du parti de gauche a félicité le travail et l’investissement de la députée Marie-George Buffet durant toute la durée des débats sur le projet de loi. Enfin, l’ancien candidat à la présidentielle n’a pas manqué de critiquer vivement la frilosité du gouvernement, notamment par rapport à la PMA. Pour Jean-Charles Lallemand, l’ouverture du mariage et de l’adoption n’est clairement pas suffisante: «Cela fait partie des grands acquis, mais l’égalité doit être portée jusqu’au bout, avec le projet de loi sur la famille, avec l’extension des droits hors mariage, mais aussi avec des droits comme le changement d’état civil libre et gratuit pour les personnes trans’.»

La marche du 5 mai pour la sixième république partira de Bastille à 13h30 pour rejoindre la place de la Nation.