Les organisateurs de la «Manif pour tous» avaient accusé la préfecture de police de Paris, et à travers elle le gouvernement, d’avoir truqué des images aériennes de la manifestation du 24 mars pour minimiser l’étendue de la mobilisation contre le mariage et l’adoption pour les couples de même sexe. L’analyse logicielle des images révèle qu’il s’agit d’un fantasme.

Lire la suite sur le site de BFMTV.