Virginie Tellenne (alias Frigide Barjot) et la «manif pour tous» poursuivaient le sénateur PS Jean-Pierre Michel pour diffamation. Ils ont été déboutés jeudi 18 avril. Les opposants au mariage pour tous reprochaient au sénateur d’avoir écrit que leur démarche relevait de «la pire des homophobies» (Lire Le courrier cinglant du sénateur Jean-Pierre Michel à la «Manif pour tous»). Le juge des référés du tribunal de grande instance de Paris n’a pas donné suite à l’assignation de Frigide Barjot et du collectif La Manif pour tous. Et ces derniers ont été condamnés à payer les frais de justice.

Joint par Yagg, Jean-Pierre Michel se déclare «très satisfait»:

«Le juge des référés ne s’est pas pas abrité derrière la procédure du référé pour se déclarer incompétent. Il s’est déclaré compétent et a affirmé dans une motivation assez longue que la diffamation n’était pas constituée.»

Selon Libération, qui cite l’AFP, le magistrat a estimé que les propos poursuivis, «si cinglants soient-ils, ne sont manifestement que la simple expression d’une opinion politique», relevant de la «liberté d’expression». En clair, Virginie Tellenne peut être qualifiée publiquement d' »homophobe ».

Cette dernière a toutefois la possibilité de faire appel. Jean-Pierre Michel qui demandait un euro symbolique pour procédure abusive a également été débouté de sa demande.

Photo: Xavier Héraud