Applaudissements et cris dans le public ont accueilli, mercredi 17 avril, le vote favorable du Parlement néo-zélandais en faveur de l’ouverture du mariage au couples de personnes de même sexe. Les député-e-s ont voté à 77 contre 44 la proposition de loi de leur collègue travailliste, ouvertement lesbienne, Louisa Wall.

L’issue du vote en troisième lecture dans ce Parlement qui ne compte qu’une chambre était prévisible. En deuxième lecture, en mars – la plus importante, les député-e-s avaient voté à une très large majorité en faveur de ce texte.

Les deux heures de débat avant le vote, mercredi soir, à Wellington, ont été le théâtre d’instant émouvants, ainsi lorsqu’une députée verte a expliqué que sa fille lesbienne aurait mais les mêmes droits que sa sœur aînée: «Comme de nombreuses jeunes femmes, elle aspire à l’amour, au mariage, à avoir des enfants, et une maison avec une jolie bordure blanche». Ou encore, lorsqu’une députée travailliste a expliqué qu’elle avait un «boulot génial» parce qu’elle pouvait faire du bien.

La soirée s’est conclue par le discours de Louisa Wall, très émue, vêtue d’une veste arc-en-ciel. La députée a rappelé qu’il restait beaucoup de chemin à faire dans la lutte contre les discriminations notamment. Elle a terminé évoquant sa grande fierté et s’est rassise sous les applaudissements.

Treize pays ont ouvert le mariage: l’Afrique du Sud, l’Argentine, la Belgique, le Canada, le Danemark, l’Espagne, l’Islande, la Norvège, la Nouvelle-Zélande, les Pays-Bas, le Portugal, la Suède et l’Uruguay; ainsi que certains États américains, une partie du Brésil et du Mexique.

En France, la sénatrice EELV Esther Benbassa, très en vue lors de l’examen du projet de loi sur l’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples de personnes de même sexe, s’est félicitée sur Twitter de cette avancée.

Le discours final de Louisa Wall (cliquez sur l’image ci-dessous pour voir la vidéo):

Mariage NZ big

Suivez Bénédicte Mathieu sur Twitter: benedicteliesse