[mise à jour] Ajout du changement de calendrier.

Des mains levées, vendredi 12 avril, le projet de loi sur l’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples de personnes de même sexe a été adopté par le Sénat. Des applaudissements jaillissent des bancs de la gauche qui se lève pour une petite ovation. Jean-Pierre Bel, président du Sénat, parle d’une loi qui honore ces murs, avant d’égrener le calendrier des prochains jours au Palais du Luxembourg.

Les deux heures et demi d’explication de vote ont été marquées par l’émotion d’Esther Benbassa (EELV) parlant du coming-out d’un ami étudiant il y a des années, le «mamboise» de Virginie Klès (PS) choisi par une enfant pour appeler sa mère adoptive, les mots de Chantal Jouanno, la seule UDI à avoir voté le texte.

C’est le tour des commissions, Jean-Pierre Michel, rapporteur de la loi, se souvient du Pacs, en 1999 dont il était le rapporteur à l’Assemblée. Il «savoure ce moment» 15 ans après. Jean-Pierre Sueur, président de la commission des lois, évoque le «passage de la honte à la fierté».

Les ministres maintenant: l’émotion commence à poindre. Dominique Bertinotti, ministre de la Famille, est clairement tournée vers la loi sur la famille qu’elle portera dans quelques mois. Elle résume sa pensée de ces huit derniers jours qu’elle a exprimée avec conviction au sein de l’hémicycle, celle d’une ministre qui se bat pour toutes les familles: «Respecter le peuple, c’est le respecter dans sa diversité».

À Christiane Taubira de conclure avant le vote. La Garde des Sceaux, qui porte le texte du gouvernement, le fait «sans la moindre réticence, avec une incontestable fierté, avec cette rigueur qui incombe à la loi, qui a pour mission de protéger tous les citoyens. Avec cette loi, nous sommes à la croisée des libertés individuelles». Une dernière pointe d’humour en évoquant ces enfants «qui sont dans ces familles, qui sont faits de chair et d’os». Elle sourit: «Ces enfants qui mangent des bonbons, détestent les brocolis et vous explosent à la tête».

C’est fini au Sénat, sénateurs et sénatrices remplissent la Salle des conférences où de nombreux journalistes les attendent. Esther Benbassa, rayonnante, veut être invitée à «plein de mariages» avant de rappeler qu’il faudra continuer à se battre pour la famille. Christiane Taubira répond aux journalistes en grappe devant elle avant de s’éclipser. Au micro de Yagg, Dominique Bertinotti remercie les homosexuel-le-s en souriant: «Cette discussion a soulevé de nombreux sujets et va permettre de s’atteler au chantier plus vaste de la famille».

Le projet de loi est désormais attendu à l’Assemblée nationale, dès le 17 avril, pour une deuxième lecture. L’opposition, elle, est déjà tournée vers le Conseil constitutionnel. Le Sénat se prépare la semaine prochaine, à examiner le projet de loi sur la sécurisation de l’emploi.

Photo Sénat

Suivez Bénédicte Mathieu sur Twitter: benedicteliesse