Pascale Clark a reçu ce matin à 7h50 Wilfred de Bruijn, qui, ce week-end a été agressé avec son compagnon Olivier en sortant d’une soirée et dont le visage tuméfié a fait le tour du web. Il a raconté ce qu’il s’était passé, d’après le récit de son ami puisque lui ne se souvient de rien, puis il a dénoncé un climat propice à la haine homophobe.

«On a vu depuis cet été 2012 des propos des gens qui s’opposent au mariage pour tous absolument démesurés.[…] Je ne conteste pas la libre parole ou la discussion dans une République, c’est même très bien mais des hommes et des femmes responsables, dans l’Église catholique romaine, dans l’UMP, doivent se rendre compte que de dire tout le temps que les homos sont dangereux pour les enfants, les placer dans une sous-catégorie, ce n’est plus un avis politique simple. C’est une forme de discrimination, extrêmement blessante. C’est le ton qui fait que je crains que beaucoup d’autres, peut-être moins bien élevés, moins informés et moins polis, se laissent aller maintenant.»

 


Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Wilfried de Bruijn: « Les politiques ont une… par franceinter