Fabrice Clouzeau, militant gay engagé depuis des années dans la lutte contre les discriminations et le VIH, réagit aux dernières manifestations de l’homophobie en écrivant une lettre ouverte à la directrice du Monde, qu’il a autorisé Yagg à publier. C’était avant que Le Monde diffuse dans son édition datée du 11 avril une pleine page de publicité pour la «Manif pour tous».

«Lettre ouverte à Natalie Nougayrède, directrice du Monde,» par Fabrice Clouzeau

Bonjour Madame fabrice-clouzeauNougayrède,
J’aimerai attirer votre attention sur les conséquences du discours contre le mariage gay.
Il existe une collusion entre la droite, les institutions religieuses, les médias réactionnaires et les réseaux d’extrême droite pour diffuser des paroles d’opprobre contre les gays et lesbiennes de notre pays. Celles-ci sont relayées urbi et orbi sans filtre, sans distanciation depuis des mois et produisent aujourd’hui leurs fruits.

L’intensification de la rage d’une partie de cette coalition hétéroclite, mais liée par la même détestation de leurs compatriotes homosexuels(les), appelle, à mon sens, une réponse sans ambiguïté de la part des défenseurs des droits humains et des principes fondateurs de la République. Le Monde est à mes yeux un de ces défenseurs.
J’espère que le journal ne se contentera pas de publier un ou deux entrefilets de quelques lignes pour faire état, platement, d’agressions homophobes.
J’espère que le journal va savoir défendre une des minorités de la République, une des ses lois (les propos et actes homophobes sont condamnés par la loi, je le rappelle…) et prendre position pour la fraternité, l’égalité et la liberté.

J’espère que Le Monde, au delà de son caractère «institutionnel», se rangera résolument du côté de ceux qu’on frappe, qu’on humilie,  qu’on dépeint depuis des semaines comme des menaces à la société… à l’univers tout entier…et aux desseins de l’Être Suprême, même! Et pourtant, on ne traite que du mariage civil en l’espèce…

J’espère que Le Monde publiera un éditorial qui prenne position pour la défense des homosexuels(les) en tant que CITOYENS de notre République.
La haine produit la haine, rend possible le passage à l’acte et légitime, pour certains, le rejet de la différence que celle-ci soit dans l’orientation sexuelle, ou dans la foi religieuse ou dans les cultures.
Quand on attaque une minorité, c’est toutes les minorités qu’on attaque. L’Histoire en est le témoin, sans équivoque.

Avec mes salutations sincères et respectueuses.
Fabrice Clouzeau

Photo DR