Du harcèlement à l’intimidation. Après les boîtes d’excréments reçues par Erwann Binet et les interventions de la Manif pour tous et des Jeunesses Nationalistes à ses meetings, après les menaces de mort à l’encontre du sénateur UMP pro-égalité Christophe Frassa, qui change ensuite son vote, après les locaux du PS dégradés, c’est au tour de la sénatrice EELV Esther Benbassa d’être visée. Hier soir, cette dernière a fait savoir hier que sa voiture avait été vandalisée en bas de chez elle dans le XIè arrondissement parisien. Et elle fait le lien avec son engagement en faveur du mariage pour tous.

La sénatrice, qui tient notamment une chronique des débats sur le Huffington Post (Lire Que va devenir la France avec tous ces gays et toutes ces lesbiennes? Jour 2) confie également recevoir diverses insultes et menaces à son bureau et par mail depuis de nombreux jours, en raison de son soutien au mariage pour tous.

Esther Benbassa appelle par ailleurs les partisans du mariage pour tous à manifester leur soutien aux parlementaires. »Nous sommes bien seuls », lance-t-elle.

Dans un communiqué, Europe Ecologie Les Verts « s’inquiète de la radicalisation du mouvement contre l’égalité des droits et de la violence et de la haine qu’elle engendre »:

« Outre la récupération du mouvement par des groupuscules d’extrême droite, la pression physique, psychologique et épistolaire actuellement mise sur certains ministres et parlementaires ainsi que la perturbation systématique des débats organisés par les défenseurs de la loi ne permet pas à la représentation nationale, élue démocratiquement par les Français, de faire son travail sereinement. Ceux-là mêmes qui déploraient à l’automne qu’il n’y ait pas assez de débat sur ces questions montrent aujourd’hui leur vrai visage anti-démocratique, profitant de la crise de confiance des Français envers les hommes et femmes politiques.

 

C’est pourquoi EELV soutient la plainte déposée par l’Inter-LGBT auprès du procureur de la république de Paris, pour dénoncer l’incitation à la haine et à la violence à caractère homophobe du GUD de Nancy et réaffirme son soutien aux personnes homosexuelles, lesbiennes, bisexuelles et trans, à leurs familles et à leurs enfants qui souffrent du comportement et des propos des militants de la « Manif pour Tous ». »

Photo Esther Benbassa à la marche des fiertés (DR)