Le député PS Erwann Binet a de nouveau été empêché d’intervenir devant des étudiants, hier soir à Saint Etienne (Lire aussi Christiane Taubira et Erwann Binet malmené-e-s par la «Manif pour tous» et les identitaires). Selon le Dauphiné, alors que le rapporteur du texte sur le mariage pour tous s’apprêtait à prendre la parole, il a été interrompu par une dizaine de militants hostiles au mariage pour tous, avec notamment Alexandre Gabriac, fondateur des Jeunesses Nationalistes et exclu du FN en 2011 après la diffusion d’une photo où on pouvait le voir faire un salut nazi. Aux slogans contre le mariage pour les homosexuels sont donc venus se mêler quelques « la France aux Français. » Alexandre Gabriac, par ailleurs conseiller régional FN, était déjà présent lorsque les militants de la « manif pour tous » ont chahuté Christiane Taubira à Lyon le 27 mars dernier.

Dans un communiqué, Erwann Binet a fait part de son inquiétude:

« La présence de membres des jeunesses identitaires, connues pour leur violence, associée à celle d’enfants emmenés par leur parents défavorables au projet de loi m’inquiètent vivement. »

Au passage, le député isérois « regrette que ceux qui ont réclamé durant des mois un débat s’organisent aujourd’hui pour empêcher qu’il puisse avoir lieu ».

ANNULATION A SCIENCES PO GRENOBLE
Dans le même temps, une conférence prévue à Sciences Po Grenoble le 8 avril, où il devait intervenir, a été annulée en raison des menaces extrémistes, qui devenaient trop importantes.Sur Twitter, l’un des organisateurs, Benjamin Rosmini, qui avait déjà été victime de menaces de mort et d’insultes a fait part de sa colère et diffusé le visuel du débat, barré du mot « Intolérance ». Pour Yagg, il s’explique:

« C’est scandaleux. Il s’agissait d’une simple conférence dans le cadre d’une campagne BDE. Les RG nous ont dit qu’Alexandre Gabriac avait prévu de venir ici. Le dispositif de sécurité qu’il aurait fallu mettre en place aurait été monstrueux. »

Et le militant à Homosexualités et Socialisme de pointer du doigt l’attitude de l’UMP Isère, qui n’a cessé de mettre de l’huile sur le feu.

BHJrXB5CQAEimQr

Photo Capture d’écran, Yagg.

Suivez Xavier Héraud sur Twitter: folkfurieuse