Le Collectif régional pour l’égalité – Lille (Crel) regroupe 21 associations (Aides Nord/Pas-de Calais, APGL Grand Nord, J’En Suis J’Y Reste…) syndicats (CGT, CFDT, UNEF…) et mouvements politiques (EELV, Front de Gauche Lille…). Créé après la manifestation locale du 19 janvier, le but du Crel est de lutter pour l’égalité contre toutes les discriminations dans la région Nord- Pas de Calais. «Aujourd’hui, malgré le vote historique des députés en faveur du mariage et de l’adoption, le combat n’est pas encore gagné, rappelle le collectif dans un communiqué de presse. Il faut transformer l’essai au Sénat, qui examine la loi à partir du 4 avril, avant la deuxième lecture à l’Assemblée nationale.»

SEPT PARLEMENTAIRES À CONVAINCRE?
Le Crel a donc fait parvenir une lettre aux sénateurs et sénatrices de la région Nord-Pas de Calais pour s’assurer de leur soutien au projet d’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples de même sexe. Ils/elles sont sept pour le département du Pas-de-Calais: quatre PS (Odette Duriez, Catherine Génisson, Jean-Claude Leroy et Daniel Percheron), une UMP (Natacha Bouchart), un UDI (Jean-Marie Vanlerenberghe) et un PCF (Dominique Watrin). Pour le Nord, ils/elles sont onze: 4 PS (Dominique Baily, Delphine Bataille, Michel Delebarre, René Vandierendonck),  2 PCF (Eric Bocquet, Michelle Demessinne), 2 UMP (Jean-René Lecerf, Jacques Legendre), 1 EELV (Marie-Christine Blandin), 1 UDI (Valérie Létard) et 1 DVD (Alex Türk).

«Les mois que nous venons de vivre ont révélé, avec certitude, que l’homophobie n’a pas disparu de la société. L’État doit montrer l’exemple en affirmant avec force l’égalité de tous les citoyens et toutes les citoyennes devant la loi, quelle que soit leur orientation sexuelle. Les personnes LGBT, qui accomplissent leurs devoirs comme les autres, ne doivent plus être considérées comme des citoyennes et citoyens de seconde zone. Nous avons besoin que cette loi soit définitivement adoptée afin que cessent les attaques homophobes d’une partie des opposants, car les personnes LGBT sont en train de payer leur égalité par une recrudescence des violences à leur encontre.»

Dans sa lettre, le Crel ne se limite pas au seul projet de loi puisqu’il appelle les sénateurs/trices à soutenir la PMA, la création d’un statut du parent social, mais aussi à légiférer sur le parcours des personnes trans’ afin qu’il soit simplifié et enfin à lutter contre toutes les discriminations et violences subies par les LGBT. Ce courrier a aussi été envoyée au président du Sénat, Jean-Pierre Bel.

RASSEMBLEMENT LE 6 AVRIL
Enfin, pour protester contre le durcissement des actions des opposant-e-s à l’égalité des droits et contre l’homophobie, le Crel appelle les lLillois-es à manifester le samedi 6 avril lors d’un grand rassemblement «pacifique, joyeux et coloré» sur la Grand’Place de Lille, puisque les participant-e-s sont invité-e-s à venir habiller aux couleurs de l’arc-en-ciel «qui symbolisent la diversité et la lutte pour les droits LGBT.»