Les images homophobes publiées par le GUD Nancy (visuels ci-dessous) ne sont plus disponibles sur sa page Facebook, mais le mal est fait. Sur Twitter, Nicolas Gougain a annoncé qu’une plainte sera déposée pour incitation à la haine et à la violence. Contacté par Yagg, il précise que l’homophobie constitue une circonstance aggravante.

Le porte-parole de l’Inter-LGBT a souhaité agir rapidement «pour que les gens sentent qu’on ne fait pas rien du tout». Cette plainte est l’occasion de «marquer le coup» et d’adresser un coup de semonce à l’opposition. «Elle exacerbe les peurs et les fantasmes, reproche Nicolas Gougain. On a là l’exemple le plus cru de ce qu’est la pensée homophobe en France.»

Plusieurs ont rapproché le message du GUD de celui qu’avance la «Manif pour tous». Le porte-parole de l’Inter-LGBT ne les met pas dans le même panier mais confirme toutefois que «les opposant-e-s ont une certaine responsabilité dans cette homophobie exacerbée. On retrouve une logique de désignation des boucs émissaires, comme si ouvrir les droits des couples hétérosexuels aux couples homosexuels allait entraîner une crise sociétale».

gud 2

gud 1

 

Illustration Le blog de Nawak

Suivez Julien Massillon sur Twitter: JulienMsln