Après l’intervention de François Hollande sur France 2 jeudi dernier, la ministre déléguée chargée de la Famille Dominique Bertinotti est apparue dans plusieurs médias pour expliciter la parole présidentielle sur la loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe et la PMA.

LA PMA ENTERRÉE?
Face à David Pujadas, le chef de l’État a indiqué que «la procréation médicalement assistée pour des couples, qui ne sont pas nécessairement homosexuels, est renvoyée au Comité national d’éthique qui va donner un avis à la fin de l’année». «Je respecterai ce que dira le Comité national d’éthique», a ajouté le président. Assiste-t-on à l’enterrement de la PMA, pourtant promise durant la campagne électorale?

La question a été posée à Dominique Bertinotti par le quotidien Direct Matin. «Il faut savoir lire le président de la République avec finesse, explique-t-elle. Il a dit qu’il respectera l’avis du CCNE et aujourd’hui, personne ne sait ce qu’il décidera.» Dans l’émission Tous politiques sur France Inter en partenariat l’AFP et Le Monde, elle émet l’hypothèse que le Comité rende «un avis circonstancié avec des éléments d’appréciation», et «pas simplement oui ou non».

LA PMA «ABORDÉE»
Le président du CCNE Jean-Claude Ameisen a fait une déclaration en ce sens samedi sur France Culture, en rappelant que l’organisation qu’il représente n’est que consultative et en rien décisionnaire. Le Comité n’est d’ailleurs pas obligé d’émettre des recommandations. Pour Dominique Bertinotti, quel que soit l’avis rendu par le CCNE, «la question de la PMA sera abordée dans la loi famille». Mais la ministre a pris soin de ne pas préciser les modalités dans lesquelles elle sera évoquée.

Si vous ne parvenez pas à voir la vidéo, cliquez sur Dominique Bertinotti

DES MARIAGES CET ÉTÉ?
Pour l’heure, la ministre se concentre sur la loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe. Face aux opposant-e-s qui multiplient les actions pour montrer leur détermination, elle répond: «Ce n’est pas parce que vous n’avez pas la même vision de la famille que vous pouvez imposer un modèle familial unique d’autant que la société a intégré, de fait, une diversité des modèles familiaux».

Persuadée que le projet de loi sera approuvé par la majorité des sénatrices et des sénateurs, elle veut croire que le processus législatif sera réglé «fin juin» et que «dès cet été, les couples homosexuels pourront se marier».

Suivez Julien Massillon sur Twitter: JulienMsln