«Je sais de quoi je parle.» Son intervention lors des débats sur le projet de loi «Mariage pour tous» en première lecture à l’Assemblée nationale a marqué les esprits en raison de son caractère personnel: Sylviane Alaux, députée PS des Pyrénées-Atlantiques, a un fils homo, et elle l’a dit (lire La députée PS Sylviane Alaux fait son coming-out de mère de gay à l’Assemblée nationale).

«Mon fils vit avec l’homme qu’il aime. Il a choisi la liberté de dire, d’affirmer, de montrer ce qui fait son bonheur, et de le vivre. Il reste mon fils.»

Dans l’entretien qu’elle a accordé à Yagg il y a quelques jours, Sylviane Alaux explique comment elle a pris la décision de parler de son histoire personnelle, raconte les échanges qu’elle a eus, avant et après, avec lui, les réactions à l’Assemblée nationale. Elle rappelle aussi que de nombreux/ses député-e-s sont concerné-e-s par la question de l’homosexualité, soit indirectement par leurs proches, soit directement (seuls Franck Riester (UMP) et Sergio Coronado (EELV) sont out). Elle les invite à ne plus se taire.

Si vous ne voyez pas la vidéo, cliquez sur Sylviane Alaux: «Il ne faut pas se taire!»

Suivez Judith Silberfeld sur Twitter: judeinparis