Deux classiques de styles différents ce soir. À 20h40, RTL9, re-re-re-diffuse, en VF, le plus que crypto-lesbien Beignets de tomates vertes (1991) de Jon Avnet, avec Mary Louis Parler et Mary Stuart Masterson, deux femmes en quête de liberté dans l’Alabama des années 30 et 40, en écho au dialogue plus récent entre Kathy Bates et Jessica Tandy.

La bande-annonce d’une précédente diffusion:

Si vous ne voyez pas la vidéo, cliquez sur Beignets de tomates vertes (bande-annonce)

À la même heure sur TCM, autre re-re-re-diffusion: Soudain l’été dernier (1959), de Joseph L. Mankiewicz (en VM), d’après la pièce de Tennessee Williams. «Ce dernier, écrivait Christophe Martet sur Yagg en 2011, n’aimait pas l’adaptation qu’avait fait Hollywood de sa pièce, masquant toute la dimension homosexuelle du drame. Elizabeth Taylor, au top de sa beauté, est éblouissante dans ce drame hypnotisant et mortifère. Une riche veuve, interprétée par Katharine Hepburn, veut tout faire pour que sa nièce Catherine (Elizabeth Taylor) soit lobotomisée. Catherine sait en effet ce qu’il s’est passé « l’été dernier » et même si aujourd’hui, la révélation est un peu éventée, certaines scènes du film restent mémorables. Dans le rôle du médecin, Montgomery Clift, qui venait de subir un très grave accident de la route et avait été sauvé par celle qui l’aimera toujours (même s’il était homo)… Elizabeth Taylor.»

Si vous ne voyez pas la vidéo, cliquez sur Soudain l’été dernier de J.L. MANKIEWICZ (B-A) 1959