Dans un communiqué de presse paru aujourd’hui, les responsables de la «Manif pour tous» tentent de calmer le jeu après que la préfecture de police leur a signifié publiquement l’interdiction de manifester sur les Champs-Élysées. Plutôt que de s’en prendre à la préfecture comme ce fut le cas hier, les organisateurs/trices ont préféré cette fois-ci blâmer les médias.

«Contrairement à ce qu’a titré la presse, la Préfecture de Police n’a pas interdit [la Manif pour Tous prévue le 24 mars]», peut-on lire sur leur site. On ne sait pas quels journaux lisent les organisateurs/trices du rassemblement, mais la plupart avait simplement fait état de l’interdiction d’emprunter les Champs-Élysées.

Les auteur-e-s du communiqué semblent cependant se préparer à un changement d’itinéraire. La plus belle avenue du monde n’est plus mentionnée et les responsables soulignent que le défilé est maintenu sans préciser où. Contactée par Yagg, la préfecture n’a pas apporté de réponse pour le moment. Sur la page «Comment ça se passe?» de la «Manif pour tous», le rendez-vous sur les Champs-Élysées demeure toutefois à l’ordre du jour.

Suivez Julien Massillon sur Twitter: JulienMsln