La fumée qui s’échappera de la cheminée de la chapelle Sixtine pour l’élection du prochain pape aura peut-être une délicate odeur de brome, ce produit chimique couramment utilisé pour les piscines et les saunas. Le Vatican est en effet propriétaire majoritaire d’un immeuble qui héberge également l’Europa Multiclub, un sauna gay qui revendique son implantation dans un coin «sécurisé et tranquille» de la capitale italienne. À l’occasion du conclave qui déterminera le successeur de Benoît XVI, plusieurs cardinaux ont été logés dans ce bâtiment.

Le cardinal Ivan Dias, qui a occupé un logement au premier étage pendant plusieurs années, s’est déjà plaint des vapeurs et des odeurs qui s’élevaient jusqu’à la terrasse de son appartement de 12 pièces. Selon plusieurs médias italiens, c’est le cardinal Tarcisio Bertone, le bras droit de l’ancien pape, qui est à l’origine de cette acquisition immobilière qui remonte à 2008. Un choix délibéré?

La Repubblica s’est pour sa part intéressée à la transaction autour de cet immeuble acheté en 2008 pour 23 millions d’euros par le Vatican. La veille, le même bâtiment avait été acquis pour 9 millions d’euros par les industries Mag. Grâce à la législation exonérant les lieux de culte de tout impôt, l’État italien n’a pas touché le moindre centime sur cette opération immobilière opaque. Mais le sauna gay n’est pour rien dans cet écran de fumée.

Photo EMC

Suivez Julien Massillon sur Twitter: JulienMsln