Peut-être inquièt-e-s que la manifestation anti-égalité des droits prévue le 24 mars soit moins médiatisée que les précédentes, les organisateurs et organisatrices de la «Manif pour tous» multiplient les dérapages et les tentatives d’attirer l’attention.

Il n’est néanmoins pas certain qu’ils et elles aient eu envie que l’invitation lancée sur le site officiel du mouvement à leurs partisan-e-s à utiliser les réductions SNCF prévues pour le Salon du Livre fasse autant de bruit. La page, qui semble depuis avoir été supprimée, indiquait:

«À l’occasion du salon du livre du 22 au 25 mars, la SNCF effectue une réduction de 50% pour les trajets vers Paris. L’occasion pour vous, manifestants, de profiter de cette offre pour venir!

«Pour justifier de votre réduction, vous devez présenter, au retour dans le train, le billet d’entrée au salon comme coupon justificatif conjointement avec le billet de train SNCF. (Petite note: le billet pour le salon plein tarif est à 10€, gratuit pour les -26 ans, imprimable de chez vous, l’offre peut valoir le coût). Billets échangeables avant départ uniquement (avec une retenue de 10 euros si l’échange est effectué le jour du départ du train) mais non remboursables.»

Dans un communiqué publié lundi 11 mars, le Salon du Livre dénonce la méthode:

«Les organisateurs du Salon du livre de Paris dénoncent publiquement l’appel de certains groupes sur les réseaux sociaux à utiliser de manière frauduleuse et à des fins politiques les réductions prévues par la SNCF pour le Salon du livre.

«Les tarifs préférentiels proposés par les partenaires transporteurs ont pour unique but de permettre aux amoureux du livre de se rendre Porte de Versailles du 22 au 25 mars. Le Salon du livre de Paris est une manifestation culturelle et apolitique. Il est intolérable que certains groupes détournent des mesures prises par le Salon à destination exclusive de ses visiteurs d’une quelconque manière que ce soit.»

Réponse de Virginie Merle-Tellenne, dite Frigide Barjot, interrogée par Metro: les manifestant-e-s potentiel-le-s «sont des gens qui ont une capacité de lecture». Et ils et elles ont bien l’intention de «discuter et débattre avec les visiteurs du salon, leur proposer de venir à la manifestation. On pourra mélanger, ouvrir et brasser les points de vue sur ce sujet fondamental qu’est la structure de la société».

Sur ActuaLitté et Metro.

Photo Capture Metro