Le cardinal argentin Jorge Mario Bergoglio, 76 ans, a été élu pape de l’Église Catholique ce soir le 13 mars, il a pris le nom de François. Dans son pays, l’Argentine, il s’est opposé à l’ouverture du mariage aux couples de même sexe (réalisée en 2010) et à la loi sur l’identité de genre. Selon le Washington Times, il considérait que «tout le monde était perdant» avec l’ouverture du mariage et que «les enfants doivent avoir le droit d’être élevés par un père et une mère». Selon Infobae, le successeur de Benoit XVI considérait également le mariage pour tous comme une «attaque à l’encontre du plan de Dieu». La présidente argentine Cristina Kirchner avait répliqué que ces propos lui faisait penser à l’attitude de l’Église pendant les croisades. François est également contre l’avortement.

Après le très réactionnaire Benoit XVI (lire Benoit XVI, pape homophobe), les 115 évêques réunis en conclave au Vatican semblent donc avoir choisi le changement dans la continuité.

Pour en savoir un peu plus sur le parcours du cardinal Bergoglio, cet article du site National Catholic Reporter [en] peut être utile.

Photo Capture BFMTV