Leur pancarte: un gros «LOL» blanc sur fond rose, surmonté de bandes bleues. Un trio de couleurs désormais estampillé «Manif pour tous» que les Dures à Queer ont détourné pour créer lamanifpourtous.info, un site internet qui reprend grossièrement les revendications des opposant-e-s au mariage pour tou-te-s. On y retrouve l’épouvantail d’une société française sombrant dans l’abîme de la décadence avec «l’interdiction de la fête des mères, des pères» et le spectre «du clonage, de l’IVG et du gaz de schiste».

Invoquant tour à tour la théorie du gender, la petite souris et le Père Noël – l’un des slogans de la «Manif pour tous» est: «On ne ment pas aux enfants» – les Dures à Queer vont jusqu’au bout de la logique des aficionados de Virginie Tellenne, alias Frigide Barjot, et de Christine Boutin. D’autres collectifs parodiques ont été créés pour étoffer le mouvement: les chevaux Findus contre le mariage gay, les Illuminati contre le mariage des invertis ou encore l’Alliance intergalactique des extra-terrestres contre la loi Taubira. «Nous, nous rions, eux, ils sont ridicules», affirment les Dures à Queer «canal hystérique» dans leur communiqué.

PAPOUILLE
Le ton est un peu plus feutré mais tout aussi subversif dans les arcanes du Vatican où DSK, Carla Bruni, Guillaume Apollinaire, Christian Vanneste et Booba unissent leurs efforts pour qu’une femme noire lesbienne africaine devienne la 266e souveraine pontive et succède à Benoît XVI. Là aussi, c’est pour rire, mais le but des auteur-e-s de cette candidature pas comme les autres est de faire réfléchir avec la campagne «Habemus Papouille».

Déjà candidate au trône du Saint-Siège en 2005 après la mort de Jean-Paul II, l’aspirante «papouille» souhaite changer les choses dans «un monde dominé par l’homme hétérosexuel, l’occident, la finance». Les auteur-e-s, qui se réclament du Christianisme social, invitent chacun-e à soutenir la «papouille» par des écrits ou des vidéos. Les homophobes, les racistes, les sexistes et autres partisan-e-s d’un monde monochrome peuvent aussi s’exprimer: leurs contributions seront diffusées avec leur adresse «pour que tout un chacun puisse [leur] répondre avec amour».