sos-papaQui se cache derrière l’association SOS Papa reçue par le gouvernement suite au coup médiatique de Serge Charnay, ce père retranché sur une grue et qui a déclaré après son action: «Ce qui m’énerve le plus, c’est que la cause des papas n’est pas entendue et que les femmes qui nous gouvernent se foutent toujours de la gueule des papas et qu’il va falloir se battre beaucoup plus»?

Le HuffPost a mené l’enquête, citant notamment Patric Jean, auteur du documentaire La Domination masculine qui y voit un coup des «militants de la cause masculine», les «masculinistes». «Il s’agit d’une mouvance également nommée « anti-féminisme », explique-t-il, qui propose le rétablissement de valeurs patriarcales sans compromis: différenciation radicale des sexes et de la place de l’homme et de la femme à tous niveaux de la société, suprématie de l’homme sur la femme dans la famille, mais aussi la conduite de la cité, défense du couple hétérosexuel très durable comme seul modèle possible, éducation viriliste des garçons et donc refus de toute égalité des femmes et des hommes. Ils nient l’importance des phénomènes de la violence conjugale, de l’inceste et du viol, qui seraient des inventions des féministes, que certains d’entre eux nomment « fémi-nazis »».

À noter également que parmi les associations co-organisatrices de la «Manif pour tous» anti-égalité des droits, on retrouve… SOS Papa.

À lire sur le Huff Post.