Les propos tenus jeudi par le secrétaire d’État pour le pays de Galles David Jones ont été extrêmement violents à l’encontre des familles homoparentales. À la télévision, ce ministre membre du gouvernement de David Cameron a déclaré: «Je regarde le mariage comme une institution qui s’est développée à travers les siècles essentiellement pour élever des enfants dans un environnement chaleureux et sans danger, ce qui est clairement quelque chose que les partenaires de même sexe ne peuvent pas faire».

Une fillette de huit ans élevée par deux femmes a écrit au secrétaire d’État pour lui expliquer à quel point elle était «très en colère» après l’avoir entendu. «Il a dit que mes mères ne peuvent pas m’élever parce qu’elles sont lesbiennes, et ce n’est pas vrai», a-t-elle confié à l’Independent on Sunday. «J’ai été parfaitement bien élevée et je ne vois pas du tout pourquoi vous avez dit cela», lui a-t-elle écrit dans son courrier en requérant une réponse de David Jones.

NON AU MARIAGE, OUI À L’UNION CIVILE
N’ayant pas encore reçu la lettre, le secrétaire d’État n’y a pas répondu. Dans un communiqué, il a tenté de justifier ses propos en indiquant que «puisque les partenaires de même sexe ne peuvent biologiquement procréer, l’institution du mariage devrait, selon [lui], être réservée aux partenaires de sexe opposé». Il a par ailleurs rappelé son attachement au principe de l’union civile et souligné qu’il n’est pas opposé à l’adoption par des couples de même sexe.

Vendredi soir, un porte-parole de David Cameron a déclaré que le Premier ministre n’était pas d’accord avec son secrétaire d’État sur cette question: «Le Premier ministre croit que les familles homoparentales peuvent procurer aux enfants un environnement chaleureux et sans danger», a-t-il indiqué. Avec le soutien du Premier ministre conservateur, la Chambre des Communes a adopté le 5 février dernier une loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe.

Via The Independent et PinkNews

Photo Capture

Suivez Julien Massillon sur Twitter: JulienMsln