Les militants LGBT bordelais ont vécu une drôle de journée vendredi 15 février lors de la visite de Christiane Taubira et Jean-Marc Ayrault à l’École de la Magistrature.

Les responsables du Girofard – le centre LGBT de Bordeaux –, de l’APGL et de la LGP ont remis un bouquet de roses à Christiane Taubira (photo ci-dessus) pour la remercier de sa défense du projet de loi lors des débats à l’Assemblée Nationale. C’est la fille de la responsable de l’APGL qui a remis le bouquet en personne à la Garde des Sceaux.  «C’était un beau moment, chaleureux et intense», raconte à Yagg Philippe Devaux, du Girofard.

En rentrant au local du Girofard, les militants sont passés devant les manifestants de la «manif pour tous», place Pey-Berland, venus interpeller Christiane Taubira et Jean-Marc Ayrault. Peu après, alors qu’ils étaient installés au Girofard, les militants ont vu surgir dans le local trois ou quatre hommes qui leur ont lancé des œufs. Philippe Devaux nous raconte:

 » Je me suis pris un œuf sur la tête, mais ils semblaient surtout viser les drapeaux accrochés dans le local, le rainbow flag et un drapeau que nous avions fait pour la manifestation pro-égalité. C’était assez violent. Quand vous voyez des projectiles vous arriver dessus, c’est impressionnant. D’autant que parmi nous il y avait une personne âgée et une personne en fauteuil roulant. Stéphanie, de l’APGL et sa petite fille se sont réfugiées dans la salle du fond. Nous sommes sortis pour courir après les agresseurs, mais ils avaient déjà filé. »

Les responsables du Girofard ont immédiatement appelé la police, qui est venue sur place constater les faits. Pour Philippe Devaux, cela ne fait aucun doute que les agresseurs venaient de la « manif pour tous ».

« Je pense que ce sont des manifestants qui nous ont suivis. On ne se promène pas avec des œufs dans les poches par hasard. »

La ministre de la Justice et le Premier ministre ont été informés de l’agression. Le directeur de cabinet de Christiane Taubira a fait savoir au président du Girofard que tout serait fait pour retrouver les responsables de cette action.

Ci-dessous, une photo du local après l’agression:

1-girofard

Photos: Girofard