En tournée avec son spectacle La Lesbienne invisible, Océanerosemarie a fait escale sur le plateau du Grand 8, sur D8, hier, mardi 12 février. La comédienne, très en verve comme d’habitude, a parlé de son spectacle «très tendre, sans règlements de comptes avec rien de brutal et d’agressif».

N’a-t-elle pas peur de se mettre dans une case, lui demande Laurence Ferrari: «Ça ne me pose aucun problème», rétorque Océane du tac au tac. Elle ne voit aucun inconvénient à être un role model pour les jeunes. Face à Roselyne Bachelot enchantée, elle parle de coming-out, du DVD (qui sera filmé le 9 mars à La Cigale), d’Oshen son double chantant, qu’elle a mis sous le boisseau ces derniers mois pour la tournée. Oshen sera d’ailleurs de retour, concerts les 1er et 2 mars à la Loge avec chants et lectures de textes de femmes.

Et l’avis d’Océane, sur le vote solennel de la loi pour l’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples de personnes de même sexe? «Un jour historique, mais on est pas mal à la bourre», estime-t-elle. Va-t-elle se marier? Océane aimerait surtout avoir des enfants et déplore l’absence de la PMA dans la loi: «Ce sera l’après».

Océane qui aussi parlé d’homophobie tranquille n’y a pas échappé. Présentant son livre Ma Cuisine lesbienne, Laurence Ferrari lance un «Rassurez-vous, il n’y a pas de recettes de coucougnettes farcies». Voilà, voilà.

Si vous ne voyez pas la vidéo, cliquez sur Invitée: Océane Rose Marie – 12/02/2013

Suivez Bénédicte Mathieu sur Twitter: benedicteliesse