Tous les ans, le discours sur l’état de l’Union, prononcé par le Président des États-Unis, a un petit air d’inventaire à la Prévert, tant il tente d’embrasser un nombre élevé de sujets plus ou moins liés. La version 2013 n’a pas failli à la règle hier, mardi 12 février. Parmi les points saillants du discours de Barack Obama, le contrôle des armes, le climat, les réformes économiques.

Une fois de plus, c’est lorsqu’il a parlé de l’armée que le Président des États-Unis a évoqué les gays et les lesbiennes. Alors que le secrétaire à la Défense Leon Panetta, qui s’apprête à laisser sa place à Chuck Hagel, a annoncé lundi l’extension d’un certain nombre de droits aux couples homos, expliquant que la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle «n’a pas sa place au ministère de la Défense», Barack Obama a promis que tou-te-s les membres des forces armées seraient traité-e-s de la même façon, de même que leurs familles, qu’ils et elles soient homos ou hétéros. Une façon d’appeler à l’abrogation du Defense of Marriage Act (DOMA), qui interdit la reconnaissance au niveau fédéral des mariages de couples de même genre et donc l’égalité de traitement pleine et entière. La différence de traitement entre couples homos et couples hétéros en raison du DOMA est illustrée de façon tragique par la mort de Charlie Morgan, officier de l’armée de terre. Victime d’un cancer du sein, Charlie Morgan est décédée dimanche 10 février. Son épouse Karen et leur fille Casey Elena ne pourront toucher ni sa retraite ni sa pension de réversion.

Un peu plus tôt, Barack Obama avait déjà mentionné à demi-mots les LGBT, évoquant l’une des idées fondatrices des États-Unis, selon laquelle «si l’on travaille dur et assume ses responsabilités, on peut avancer, quelle que soit son origine, quelle que soit son apparence et quelle que soit la personne que l’on aime». Une allusion aux discriminations à l’embauche contre lesquelles les associations LGBT appellent depuis longtemps le Président à se battre?

‪Si vous ne voyez pas la vidéo, cliquez sur The 2013 State of the Union Address (Enhanced Version)‬

Le texte complet.

Photo Chuck Kennedy/White House

Suivez Judith Silberfeld sur Twitter: judeinparis