Le collectif Gouine comme un camion donne rendez-vous à 19h30 à tou-te-s celles et ceux qui soutiennent l’égalité des droits. Le rassemblement aura lieu rue Aristide Briand, à quelques pas de l’Assemblée nationale où se tiendra cet après-midi le vote du texte de loi visant à ouvrir le mariage et l’adoption aux couples de même sexe. Mots d’ordre de cette manifestation: joie, mais aussi colère et vigilance.

Si le collectif se réjouit de voir enfin le texte de loi adopté en première lecture après une centaine d’heures de débats houleux et plus de 5000 amendements, il n’oublie pas que la PMA fait figure d’absente dans cette loi sur le mariage et l’adoption pour tous les couples. De plus, ces derniers mois auront révélé une homophobie plus ou moins latente dans la société française, que ce soit dans les rues ou sur les bancs de l’Assemblée.

Gouine comme un camion ne manque pas de souligner que les partisan-e-s de l’égalité ne seront pas seul-e-s à se manifester aujourd’hui: «Frigide Barjot et ses troupes bleu blanc rose occuperont les abords de l’Assemblée entre 9h et 18h et organiseront un vote référendaire factice et truqué contre la démocratie. Celle-ci opposera la voix du soi-disant peuple souverain à celle des députés».

Face à cet énième action des opposant-e-s à la loi, le collectif appelle à la mobilisation: «Retrouvons-nous dès 19h30 pour applaudir des deux mains les députés, les ministres et les membres de la commission des lois qui se sont battus fièrement pour faire progresser nos droits, pour crier haut et fort notre vigilance et nos inquiétudes vis-à-vis d’une réforme certes progressiste, mais dont les relents sexistes sont manifestes, pour débarrasser la place de toutes traces homophobes, conservatrices et obscurantistes laissées par Frigide et les papas et les mamans normés. N’oubliez pas vos gants, vos balais, vos serpillières, vos mégaphones et vos pancartes. On a du pain sur la planche.»

Page Facebook de l’événement

Vivez ce vote historique avec la Yagg Team.
Lire aussi: Mariage pour tous: Que se passera-t-il après le 12 février?