Dans les débats à l’Assemblée nationale sur le mariage pour tous, qui sombrent parfois dans l’ennui le plus total, les sorties de Christiane Taubira, la ministre de la Justice, sont toujours attendues avec intérêt et gourmandise (à gauche comme à droite, d’ailleurs).

La Garde des Sceaux avait dans son viseur hier soir le député UMP David Douillet. Irritée par les attaques de l’ex-champion de judo («Vous saccagez la vie d’enfants à des fins électoralistes») et son côté «donneur de leçons», celle-ci lui a rappelé ses propos misogynes et homophobes tenus dans un livre publié en 1998 intitulé L’Âme du conquérant (David Douillet avait regretté ces « propos de vestiaire » par la suite):

«Oui, je suis misogyne, mais tous les hommes le sont, sauf les tapettes. Pour moi une femme qui se bat au judo ou dans une autre discipline, ça n’est pas quelque chose de valorisant».

Christian Jacob, le chef des députés UMP, est alors venu à la rescousse de son collègue, accusant la ministre de reprendre des «ragots dans la presse». Après la suspension de séance, David Douillet s’est adressé à la ministre en critiquant sa «médiocrité».


Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Taubira renvoie Douillet à ses propos homophobes et misogynes