Dans son point presse à l’issue du Conseil des ministres, la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem a répondu à une question sur l’article du Figaro indiquant que la procréation médicalement assistée (PMA) ne figure pas dans l’avant-projet de loi Famille. La ministre des Droits des femmes s’est interrogée sur l’origine de ces «révélations», assurant qu’il ne s’agissait là que d’un aperçu «très partiel» du projet de loi.

LA PMA DANS LE PROJET FAMILLE
«Que les choses soient bien claires: l’élargissement de la procréation médicale assistée sera dans le projet de loi Famille», a-t-elle insisté. Le calendrier est en revanche modifié. Dominique Bertinotti avait annoncé il y a quelques jours que le projet de loi serait présenté en Conseil des ministres le 27 mars. Finalement, ce sera plutôt cet automne, une fois que le Comité consultatif national d’éthique aura rendu son avis. La première lecture à l’Assemblée nationale aurait alors lieu au plus tôt fin 2013.

Najat Vallaud-Belkacem a souligné que le gouvernement n’est pas lié par l’avis du Comité. «Il s’est auto-saisi et c’est très bien, c’est utile, car l’élargissement de la PMA pose des questions d’éthique», a commenté la ministre. En France, la PMA est ouverte pour les couples hétérosexuels. Les associations de défense des droits des personnes LGBT répètent depuis plusieurs mois qu’en faire bénéficier les couples homosexuels est une question d’égalité, pas d’éthique.

Suivez Julien Massillon sur Twitter: JulienMsln