La loi pour l’ouverture du mariage pour tous les couples sera votée à la Chambre des Communes aujourd’hui. Malgré la position très favorable de David Cameron à cette loi, plusieurs députés conservateurs ont fait part de leur opposition. En effet, 20 représentants du parti ont notamment adressé une lettre au Premier ministre lui demandant de retarder le vote: «Davantage de temps devrait être accordé pour débattre d’une question aussi importante. Les démissions du parti se multiplient et nous craignons que si elle est promulguée, cette loi n’entraîne de profonds dommages au parti conservateur à l’approche des élections de 2015.»

Si certains mettent en avant le risque de diviser le parti, d’autres comme Tim Loughton ont d’autre raisons de s’opposer à l’égalité des droits: «C’est une énorme redéfinition de quelque chose qui a survécu pendant des siècles et des siècles. Qui sommes-nous, quel est ce gouvernement, quel est ce pays pour déterminer, imposer, nationaliser une nouvelle définition du mariage?». Selon le porte-parole de David Cameron, ce dernier ne reviendra pas sur la liberté de vote des conservateurs. Sur 303 député-e-s conservateurs, plus de 180 pourraient voter contre le loi ou s’abstenir lors du vote. Ed Miliband, le leader du parti travailliste et Nick Clegg, le chef des libéraux démocrates, les deux principaux adversaires de David Cameron voteront eux aussi pour la loi ouvrant le mariage à tous les couples.

Le militant et coordinateur de la campagne Equal Love Peter Tatchell a vivement réagi dans une tribune publiée hier: «Dans une société démocratique, chacun doit être égal devant la loi. Les rebelles conservateurs veulent maintenir une discrimination contre les couples de même sexe. Ils font passer les conservateurs pour des bigots intolérants.» Pour lui, la société est prête pour cette loi et le vote des conservateurs ne signifierait pas une défaite lors des prochaines élections: «Selon un sondage de YouGov en juin 2012, 71% de la population, dont 58% de personnes religieuses, pensent que les couples de même sexe devraient pouvoir se marier. 70% de la population pensent aussi que les institutions religieuses devraient être autorisées à célébrer des mariages entre couples de même sexe si elles le souhaitent.»

Les débats commencent à 11h30 (soit à 12h30, heure française) et sont retransmis en direct sur Parliament TV. Les députés discuteront de la loi dans son ensemble avant de voter, en cas d’objection. Si elle est adoptée, le texte passera en Conseil où les articles et les amendements seront examinés en détail et débattus. C’est ensuite à la Chambre des Lords que la loi sur l’extension du mariage à tous les couples sera discutée.

Photo Jiong Sheng