Ce mercredi 30 janvier, quand Franck Riester, député UMP ouvertement gay et favorable au projet de loi «mariage pour tous», prend la parole à l’Assemblée nationale, c’est le silence dans les rangs de son clan politique. «Notre république n’a cessé d’étendre les droits pour mieux protéger ses enfants», explique-t-il avant de reprendre les grandes avancées qui ont marqué l’histoire, l’abolition de l’esclavage, le droit de vote des femmes, la dépénalisation de l’homosexualité, la légalisation de l’IVG, la création du pacs:

«Ouvrir le droit au mariage pour les couples de même sexe c’est ouvrir un nouveau territoire de liberté. C’est une nouvelle étape vers la reconnaissance pleine et entière de l’égalité entre homosexuels et hétérosexuels et une reconnaissance autant sociale que symbolique.»

Franck Riester insiste une nouvelle fois sur le fait que la loi ne changera et ne retirera rien aux couples hétérosexuels et que la République ne sortira que renforcée en accordant l’égalité, «valeur cardinale de notre république», à l’ensemble de ses citoyen-ne-s. Dans un discours qui semble tout spécialement adressé à ses collègues de l’UMP, il explique de manière pédagogique que la création d’une union civile serait déroger aux principes d’égalité, une explication qui lui vaudra les applaudissements de l’autre partie de l’hémicycle:

«Qu’est-ce qui pourrait justifier qu’on utilise des mots différents pour décrire la même chose?»

Il rappelle enfin qu’il n’y a pas eu de déstructuration de la société dans les pays qui ont ouvert le droit au mariage et à l’adoption, ainsi que l’engagement de la droite britannique de David Cameron dans cette même réforme.

«Quelle société veut-on demain, mes chers collègues? Une société plus forte car plus soucieuse d’égalité, plus forte car en paix avec ses diversités. Nous y sommes avec ce texte historique et c’est pourquoi je le voterai.»

 

 


Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessous, cliquez sur Mariage pour tous Franck Riester votera le projet de loi by yagg video