Un porte-parole de Catherine Ashton (photo), signale dans un communiqué que la haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité‎ « exprime sa préoccupation » à propos de l’approbation par la Douma, l’Assemblée Nationale Russe, de la loi sur la « propagande homosexuelle vis à vis des mineurs ». Cette loi a été votée le 25 janvier par les députés Russes. Elle prévoit des amendes pour les personnes ou les organisations qui se livreraient à ce type d’activité mal définie (et pour cause).

Pour la chef de la diplomatie européenne:

« L’application de cette loi pourrait renforcer la discrimination à l’égard des lesbiennes, des gays, des bisexuels, des transsexuels, et des personnes intersexe, de même en ce qui concerne les personnes qui les soutiennent et soutiennent leur choix, en particulier en limitant la liberté d’association et de réunion. »

La haut représentant appelle la Fédération Russe à « tenir ses engagements nationaux et internationaux – en particulier dans le cadre du Conseil de L’Europe, comme signataire de la Convention Européenne des Droits Humains – de protéger la jouissance de ces droits par tous les individus. »

Photo: DR