C’est depuis le Chili que Jean-Marc Ayrault a commenté la Marche pour l’égalité d’hier. En déplacement en Amérique latine, le Premier ministre a échangé quelques mots avec les journalistes présent-e-s. «Il y a eu plus de monde que lors de la manifestation précédente (celle de décembre) et puis il y a eu aussi beaucoup de manifestations en province», a remarqué l’ancien maire de Nantes.

«Les Français savent que même s’ils peuvent manifester, ils peuvent compter sur la majorité parlementaire pour que ce projet de loi soit adopté. Et je peux vous dire qu’il le sera, a assuré Jean-Marc Ayrault à l’AFP. La majorité comme le gouvernement sont patients et ce projet de loi, dans la sérénité mais la clarté, sera adopté par une large majorité et deviendra une loi de la République qui aura fait progresser l’égalité des droits.»

Toutefois, le Premier ministre ne s’est pas exprimé sur la totalité des revendications de la Marche pour l’égalité: la procréation médicalement assistée (PMA) n’a pas été évoquée. Elle fait pourtant partie des raisons pour lesquelles les Français-es avaient accordé leur confiance au Président de la République et à la majorité parlementaire puisqu’elle figurait dans les engagements du PS et de François Hollande lorsqu’il était encore candidat. Pour l’heure, le gouvernement veut l’intégrer dans un vaste projet de loi sur la famille.

Suivez Julien Massillon sur Twitter: JulienMsln