Barjot oui, l’Entente parlementaire non! Au moment où la porte-parole des anti-égalité sortait de l’Élysée, l’Entente parlementaire faisait savoir qu’elle ne serait pas reçue par le chef de l’État. Certains des 217 députés et sénateurs opposés au mariage pour tous, à qui le président de la République a opposé «une fin de non-recevoir» à leur demande de rendez-vous, avaient marché sur l’Élysée mercredi dernier (voir la vidéo de Yagg) pour remettre une lettre au chef de l’État.

«Il y a là une forme de mépris à l’égard des 217 parlementaires de l’Entente. Les représentants de la Nation sont mis à l’écart», a réagi leur porte-parole, le député UMP Philippe Gosselin.

François Hollande a écrit dans une lettre aux élus, dont BFMTV a publié des extraits, qu’il leur avait «proposé de rencontrer la garde des Sceaux», mais que «ceux-ci n’ont pas souhaité donner suite à cette démarche».

«Ces questions seront au cœur du débat parlementaire. C’est dans ce cadre qu’il vous appartient de faire valoir vos arguments dans les jours et les semaines qui viennent», a ajouté le Président.

Pour suivre Christophe Martet sur Twitter: @martetchris