Pour Anne Hidalgo, qui cosigne avec Patrick Klugman, conseiller de Paris, une tribune sur Le Plus, «il y aura un avant et un après «mariage pour tous».
Celle qui, en tant que première adjointe, a déjà participé à la manifestation pour l’égalité du 16 décembre.
Aujourd’hui, elle met les points sur les i suite à la démonstration de force des anti-égalité le 13 janvier dernier: «En effet, si nous avons la chance d’avoir un mariage civil, c’est bien pour en étendre le bénéfice comme la protection aux personnes désirant créer un foyer sans nécessairement être croyants. L’interdit religieux – avancé par certains – du mariage  entre deux femmes ou deux hommes, n’a tout simplement pas sa place dans les lois laïques de notre République.»

À lire sur Le Plus: Mariage pour tous : une victoire pour la République