À l’avant-veille de la convention sur la famille qui doit se tenir demain au siège de l’UMP à Paris, Benoist Apparu a confié dans une interview au Parisien qu’il votera le projet de loi «Mariage pour tous». Lui et Franck Riester sont les seuls députés UMP à s’être prononcés en faveur du texte à ce jour.

«JE SUIS PARTISAN D’UN RÉFÉRENDUM»
La semaine dernière, l’élu de la Marne semblait encore hésitant: «Je n’ai pas encore pris ma décision sur le mariage pour tous», indiquait-il sur LCP. Hier soir, il a choisi son camp en affirmant qu’il soutiendra le projet de loi du gouvernement: «L’amour entre deux personnes de même sexe existe et il est tout aussi légitime que l’amour hétérosexuel. Lui donner un cadre social et culturel me paraît une nécessité. C’est la raison pour laquelle je suis favorable au texte, même si j’aurais préféré sur ce point une union civile.»

C’est en effet avec beaucoup de réserves que Benoist Apparu votera le projet de loi. Il aurait «préféré une autre solution» à l’adoption et s’oppose fermement à la possibilité qu’un couple de femmes puisse recourir à la procréation médicalement assistée. «Ce projet engage une vision de société, donc il ne faut pas balayer d’un revers de main les débats, les manifestations, les oppositions comme l’a fait la majorité. Je suis pour ma part partisan d’un référendum sur le sujet.»

«LE MARIAGE, C’EST L’UNION LA PLUS FORTE»
Des positions qui tranchent avec celles de Franck Riester. Le député de la Seine-et-Marne estime que dans la mesure où la PMA et l’adoption sont possibles pour les hétérosexuels, aucune raison valable ne permet d’en priver les couples homosexuels. «Sous quel prétexte on pourrait empêcher des gens d’avoir les mêmes droits que tout le monde, alors que l’on ne retire rien à ceux qui en bénéficient déjà?, demande-t-il sur Politiquement chaud, un blog de Ouest-France. Le mariage, c’est l’union la plus forte, avec l’engagement le plus fort. J’y suis favorable, parce que ça représente des droits nouveaux pour certains, de protection pour le conjoint, en termes patrimoniaux et extrapatrimoniaux, de pension de réversion, de succession, sans enlever rien aux autres.»

Lui-même homosexuel, Franck Riester tient à se défendre de toute «démarche militante». «J’ai essayé de regarder de la façon la plus objective possible ce qu’était ce texte et quelles en étaient les conséquences pour la société. Mais on ne peut pas dire que ça va déstructurer la société!»

Photo Capture

Toutes les infos sur les rassemblements pour l’égalité des droits partout en France.

Suivez Julien Massillon sur Twitter: JulienMsln