Christine Boutin, un jour, au mariage de personnes de même sexe? Bertrand Delanoë l’a imaginé lors de ses vœux à la presse, mardi, à l’Hôtel de Ville: «Je prends le pari que dans deux ou trois ans, personne ne voudra remettre en cause l’ouverture du mariage», a déclaré le maire de Paris dans une allocution au cours de laquelle il a embrassé les grandes lignes de son action dans la capitale (emploi, logement, livraison du nouveau Forum des Halles, rythmes scolaires…).

Interrogé par Yagg sur la réception à l’Élysée des anti-mariage pour tous par le président de la République, Bertrand Delanoë a estimé que «François Hollande a raison d’écouter tout le monde. Cela n’affaiblit en rien sa détermination très forte que cela aboutisse. On peut vouloir faire aboutir une réforme et écouter ceux qui sont contre.»

Le maire de Paris, dont c’est le dernier mandat, a également indiqué qu’il comptait marier le plus de couples homos ou hétéros avant son départ en mars 2014: «Il y a une longue liste de femmes et d’hommes hétéros et homos d’ailleurs, qui me demandent de les marier, et j’aime bien».

Et lui, envisagerait-il de se marier? Sa réponse est ci-dessous.

Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo, cliquez sur Bertrand Delanoë: «Moi, je n’ai jamais eu envie de me marier»

Lors de la conférence de presse, le maire de Paris a évoqué l’ouverture du mariage parmi les deux grandes réformes de société qui, avec le non-cumul des mandats, «donnent lieu à des débats passionnés, contradictoires, a-t-il expliqué. Je suis sûr qu’elles contribuent à unir le peuple français.» L’élu a précisé au sujet du mariage que «personne n’y perd rien» et répété une fois de plus que les mentions de père et mère ne disparaissent pas du Code civil: «C’est juste la société plus égale dans ses droits».

Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo, cliquez sur Bertrand Delanoë: «Le mariage pour tous contribuera à l’unité des Français»

Bénédicte Mathieu et Julien Massillon

Suivez Bénédicte Mathieu et Julien Massillon sur Twitter: benedicteliesse et JulienMsln