Plutôt réticent au mariage des couples de même sexe lorsqu’il est entré à la Maison-Blanche il y a quatre ans, Barack Obama s’est mué en défenseur des droits des personnes homosexuelles. Ce lundi 21 janvier, dans son discours d’investiture, il a déclaré:

«Notre voyage n’est pas terminé tant que nos frères et sœurs homosexuels ne sont pas traités comme n’importe qui devant la loi».

Cette phrase s’inscrit dans la lignée des valeurs d’égalité et d’ouverture que souhaite le président américain. «Notre voyage n’est pas terminé tant que nos femmes, nos mères, et nos sœurs ne gagneront pas un salaire égal à leurs efforts», a-t-il également déclaré, souhaitant par ailleurs que les immigrant-e-s soient mieux accueilli-e-s aux États-Unis.

Soutenu lors de sa campagne électorale par des personnalités LGBT, Barack Obama a participé à la campagne It Gets Better, avant de mettre fin à la loi du silence dans l’armée américaine en abrogeant Don’t Ask, Don’t Tell. Sous son impulsion, les crimes ayant pour motif l’orientation sexuelle ou l’identité de genre de la victime figurent désormais au rang des crimes de haine. Et depuis mai 2012, il est officiellement favorable au mariage pour les couples de même sexe.

La précédente cérémonie d’investiture avait été d’une toute autre portée: c’est le pasteur Rick Warren, farouchement opposé à l’ouverture du mariage, qui avait officié. C’est la première fois qu’un président mentionne explicitement les personnes homosexuelles dans son discours d’investiture.


Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Le discours d’investiture d’Obama en intégralité.