Ce soir, à 22h35, Arte rend hommage à Klaus Nomi avec The Nomi Song (2004), d’Andrew Horn (Teddy Award du meilleur documentaire au Festival du film de Berlin) qui retrace la vie et la carrière fulgurante de l’artiste gay. Extraits de concerts, témoignages de proches, dont David Bowie qui l’engagea en tant que choriste (ainsi que Joey Arias) pour un show au Saturday Night Live à la fin des années 70 (voir vidéo ci-dessous).

C’est aussi une plongée dans le New York underground de l’époque qui vibre au son de la new wave. Klaus Nomi en était l’étoile filante, créature à l’attitude hiératique, empruntant aussi bien à l’opéra qu’au cabaret. Une icône inoubliable. Klaus Nomi est mort du sida le 6 août 1983 et fut l’une des premières célébrités à mourir de cette maladie qu’on appelait alors le «cancer gay».


Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur The Nomi Song – trailer