La porte-parole de la manif anti-égalité ne craint pas de s’afficher avec un blouson du célèbre bar gay parisien. Ce qui rend furieux son propriétaire. Depuis plusieurs semaines, Michel, aux commandes du Banana Café, doit répondre aux interrogations, quand ce ne sont pas des insultes, à propos de Frigide Barjot. Il a bien voulu répondre à nos questions pour clarifier les choses.

Est-ce que Frigide Barjot est toujours une habituée du Banana? Elle ne vient plus depuis des années, au moins trois ans. Elle était drôle quand elle chantait, mais aujourd’hui, elle n’est plus drôle du tout.

Cautionnez-vous ce qu’elle dit? Évidemment non. Nous sommes à 200% pour l’égalité des droits et nous serons visibles le 27 janvier à la manifestation. Nous étions aux côtés de Bruno Wiel dans son combat après son agression homophobe, nous soutenons les causes de Jean-Luc Romero.  C’est très facile de voir que Frigide Barjot est une opportuniste et sa médiatisation a pour but de faire vendre son livre. Elle véhicule une idée du Banana qui n’est pas du tout juste. Elle est complètement rétrograde. Et parlons aussi des gays qui la soutiennent, Xavier Bongibault, c’est affreux. Il a quand même comparé François Hollande à Hitler!

Pourquoi êtes-vous en colère? Je suis en colère car elle se sert du nom du Banana, en portant ostensiblement un blouson au nom de mon établissement, pour faire croire qu’elle est l’amie des gays. Mais c’est juste une opportuniste et elle dit des horreurs. C’est une bouffonne. Elle se sert d’un endroit festif pour soutenir sa cause, et ça c’est déplorable.

Photo DR

Suivez Christophe Martet sur Twitter: @martetchris