Examiné depuis hier par la Commission des lois, le projet de loi «Mariage pour tous» a déjà connu plusieurs rebondissements, notamment concernant l’amendement PMA. Si douze député-e-s socialistes ont déposé un amendement pour amener le gouvernement à s’engager lors du débat, le rapporteur Erwann Binet estime que l’exécutif est totalement impliqué dans ce projet de loi. Pour le député, malgré les atermoiements de François Hollande, le président de la République doit être regardé comme le père du mariage pour tou-te-s.

Le rapporteur dit avoir obtenu de Jean-Marc Ayrault l’engagement que la procréation médicalement assistée figurera dans le projet de loi sur la famille qui doit être présenté en mars et soumis à l’Assemblée nationale d’ici le mois de juin. Pour lui, le débat à l’Assemblée sera salutaire. «C’est peut-être un moment difficile à passer, je le conçois et je le vois de mes yeux, pour un grand nombre d’homosexuel-les, d’enfants de familles homosexuelles, de familles homoparentales, et de jeunes qui découvrent leur homosexualité et dans leur famille parfois entendent des propos sur ce projet-là qui leur font avaler éventuellement leur situation, en tout cas leur souhait de pouvoir assumer devant leur famille leur homosexualité.»

«Le mariage, c’est la reconnaissance par la société du couple, de la famille. Et s’il est nécessaire pour une catégorie de la population, c’est bien pour les couples homosexuels.»

Erwann Binet, fier d’avoir donné la parole aux familles homoparentales lors des auditions à l’Assemblée nationale, s’engage à se montrer vigilant non seulement sur les propos homophobes sanctionnés par la loi, mais également sur les prises de parole légales mais agressives et blessantes.

«Je ferai attention à ce qui est perçu comme étant homophobe. Et quand bien même c’est dur pour certains de l’entendre, il faut admettre – je parle des gens qui s’opposent au texte –, il faut qu’ils admettent à un moment donné que leur volonté de refuser l’accès à une partie de la population à un certain nombre de droits dont ils disposent, eux, est une violence en soit, ou en tout cas est vécu par ces personnes, et notamment les familles homoparentales comme une violence.»

Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo, cliquez sur Erwann Binet: François Hollande porte la paternité du mariage pour tous

Suivez Julien Massillon sur Twitter: JulienMsln