Interviewée sur iTélé, la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem a insisté sur la volonté du gouvernement d’œuvrer pour l’égalité des droits. Confrontée au sondage Ifop commandé par Valeurs actuelles indiquant que 69% des personnes interrogées souhaiteraient qu’un référendum ait lieu au sujet du mariage pour tou-te-s, la ministre des Droits des femmes a estimé qu’une telle consultation n’avait pas lieu d’être. «Objectivement, l’élection présidentielle a constitué un référendum sur ce sujet», a-t-elle déclaré.

Plus tôt dans la journée, lors de son point presse à l’issue du Conseil des ministres, Najat Vallaud-Belkacem avait évoqué d’autres questions, notamment la réunion avec des responsables associatifs après la vague de tweets homophobes constatée sur Twitter ces derniers jours. La ministre des Droits des femmes a admis que la présence des responsables du réseau social demeure incertaine: «Si des responsables de la marque peuvent se libérer, ils viendront», a-t-elle indiqué au Lab d’Europe 1.