C’est par une information de nos confrères du Lab d’Europe1 qu’on apprend que Bruno Le Roux, le président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, n’a pas beaucoup apprécié l’attitude des député-e-s PS anti-amendement PMA.

Dans une lettre que Le Lab s’est procurée, et datée du 21 décembre, Bruno Le Roux leur explique que l’amendement ne sera signé que par celles et ceux qui le souhaitent: «À ce stade, je crois important de vous préciser que, comme il est d’usage pour tout amendement du groupe SRC, celui-ci sera déposé en commission et ne sera signé que par les députés qui voudront y associer spécifiquement leur nom. Il ne sert à rien de faire croire le contraire.»

«DÉBAT RICHE»
Il souligne aussi, toujours selon ce courrier, que les interventions des ministres en réunion de groupe ont «été suivies d’un débat riche au cours duquel toutes les sensibilités ont pu s’exprimer.» Histoire de ne pas laisser croire que le débat n’a pas eu lieu au sein du principal parti de la majorité.

Le 19 décembre dernier, quelques heures après l’adoption par le groupe SRC d’une proposition d’amendement pour ouvrir la PMA aux couples de femmes, 27 député-e-s hostiles à cet amendement le faisaient savoir (lire: Exclusif: 27 député-e-s socialistes refusent de signer l’amendement PMA).

Le texte de loi préparé par le gouvernement et ouvrant le mariage et l’adoption aux couples homosexuels doit être examiné à partir du 29 janvier prochain par le Parlement.