Du 15 au 21 décembre, les internautes de Yagg étaient appelé-e-s à voter pour la pire déclaration homophobe de l’année, parmi une sélection concoctée par la rédaction d’une vingtaine de propos anti-LGBT qui ont marqué l’actualité en 2012, malheureusement riche en sorties homophobes, stigmatisations et amalgames en tout genre.

Sur la première marche de ce triste podium, 2 déclarations ex-æquo: l’une émanant d’une personnalité très connue (Benoît XVI: «Les politiques qui portent atteinte à la famille menacent la dignité humaine et l’avenir même de l’humanité.»), l’autre d’un élu qui gagnerait à ne pas l’être (François Commeinhes, le maire UMP de Sète et les «gays femelles»).

Voici les résultats complets, par ordre décroissant (851 votes, un seul choix possible et un seul vote par adresse IP):