François Hollande a-t-il écouté Erwann Binet, rapporteur PS du projet de loi visant à ouvrir le mariage et l’adoption aux couples homosexuels, ce matin, sur France Inter? Interrogé par Pascale Clark sur ce qu’il avait envie de répondre à ses collègues député-e-s qui, invoquant leur «liberté de conscience», refusent de signer l’amendement PMA qui sera déposé par le Parti socialiste, il répond:

«Ils ont été élus sur un programme qui contenait le mariage pour tous, à n’en pas douter, et des promesses, qui avaient été faites, pas forcément dans les 60 engagements, certes, pas dans la rédaction précise de l’Engagement 31, mais il y avait eu un certain nombre d’expressions, au nom du candidat François Hollande à l’époque, notamment par Najat Vallaud-Belkacem, qui incluaient la PMA, tout simplement parce que ça faisait partie du programme du Parti socialiste pour la présidentielle, tout simplement parce que le groupe socialiste avait, à de nombreuses reprises, déposé ces amendements lors de la dernière législature sur cette question-là, à l’unanimité d’ailleurs, donc ce n’est pas nouveau dans notre débat au sein du Parti socialiste et du groupe socialiste.»

Entend-il les réfractaires? «Je suis tenté de les écouter (…) mais en même temps je ne vois pas de raison objective pour mettre sur ce texte-là sur le mariage pour tous une liberté de conscience quelle qu’elle soit.»

En tant que rapporteur, reçoit-il des insultes? «Ah oui, c’est très violent, oui. On reçoit des mails, des insultes. Une violence et un vocabulaire un peu guerrier que je trouve un peu disproportionnés par rapport au sujet dont on parle: le mariage, les enfants, la famille.» Des menaces de mort? «Oui, j’en ai eu une. (…) Ça n’a aucune importance, je continue et ça me motive encore plus.»

Le député de l’Isère explique aussi la nécessité de respecter le droit constitutionnel, évoque une «présomption de maternité», rejette l’idée que la gestation pour autrui (GPA) soit ajoutée à l’amendement, qualifie la déclaration de Pierre Bergé sur le sujet (lire Christiane Taubira s’enflamme pour les familles homoparentales à l’Assemblée nationale) d’«idiote» et «excessive». À écouter ci-dessous:

Si le player de fonctionne pas, cliquez sur L’invité de 7h50.

Photo Capture

Suivez Judith Silberfeld sur Twitter: judeinparis