Rebecca Kadaga, la très homophobe présidente du parlement ougandais, a été reçue hier, jeudi 13 décembre, lors d’une messe au Vatican par le Pape Benoît XVI, qui lui a accordé sa bénédiction.

Coïncidence – ou non – cette bénédiction intervient au moment-même où cette même Kadaga tente de faire adopter par le parlement de son pays une loi qui pourrait instaurer la peine de mort pour les homosexuels, la loi dite «Kill the gays» («tuer les gays») (lire Ouganda: La proposition de loi anti-gay adoptée avant Noël?). Mme Kadaga s’est dite ravie de cette rencontre avec le chef de l’Église catholique et a «remercié Dieu pour cette opportunité».

Photo DR