LE SOUTIEN DE LA SEMAINE
Celui de Valérie Fourneyron, Ministre des Sports, de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et de la Vie associative, à la candidature de Paris pour l’organisation des Gay Games en 2018:

Si vous ne voyez pas la vidéo, cliquez sur Soutien de la Ministre des Sports Valérie Fourneyron

LA SURPRISE DE LA SEMAINE
«Flash Mob», s’exclame une passante. La voici, en mode d’hommage, samedi 1er décembre, aux All Blacks venus rencontrer l’Angleterre dans le cadre de leur tournée d’automne. L’autre performance du jour: la victoire de ces derniers sur les champions du monde (32-21), la première de l’année pour les Néo-Zélandais.

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo, cliquez sur Haka flash mob Trafalgar Square – Rugby

LE SOMMET DE LA SEMAINE
En battant Montpellier la semaine dernière, Juvisy s’est relancé dans la course en tête du championnat de France. Troisième, l’expérimentée bande à Gäétane Thiney et Sandrine Soubeyrand dispute dimanche au Stade Charlety, à Paris, la deuxième place aux Parisiennes à l’équipe étoilée de l’Américaine Lindsey Horan, la meneuse de jeu allemande Linda Bresonik ou la costaricienne Shirley Cruz. Ce match marquera la fin de la première moitié de la compétition. Prochains rendez-vous les 15 et 16 décembre (début des matches retour).

Le TWEET DE LA SEMAINE
Eugénie Le Sommer a signé pour trois ans supplémentaires à l’Olympique Lyonnais et s’espère encore plein d’étoiles dans les yeux.

LA QUESTION DE LA SEMAINE
Qui va marquer le 3000 but de l’histoire du Paris Saint Germain (garçons)? L’Équipe propose un petit sondage à la veille de PSG-Évian Thonon Gaillard. Pour l’heure, le club en compte 2998. Jean-Claude est l’auteur de la première marque en 1971; Dominique Rocheteau a marqué le 1000e but en 1983, Jay-Jay Okocha le 2000e 15 ans plus tard.

LA VIDÉO DE LA SEMAINE
Du tout jeune joueur marquant son premier point en NBA en 1996 et dépassant, mercredi, les 30000 points, la construction d’un champion en six minutes. À 34 ans, Kobe Bryant est devenu le plus jeune de l’Histoire à franchir ce pallier. Le joueur des Los Angeles Lakers devient le cinquième meilleur marqueur de l’histoire du championnat américain aux côtés, par exemple, de Michael Jordan. Bryant a joué 1180 matches, soit une moyenne de 25,4 points.

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo, cliquez sur ‪Kobe Bryant’s Climb to 30,000‬

LE CONSTAT DE LA SEMAINE
À lire sur lequipe.fr et lefigaro.fr, comment gagner les Jeux olympiques (la France a connu quatre échecs avec Lille 2004, Paris 2008, Paris 2012, Annecy 2018). Le ministère de la Jeunesse et des Sports et le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) ont commandé un rapport qui recense les erreurs commises et apporte 16 propositions pour une candidature potentiellement réussie. Parmi elles: «privilégier une candidature aux JO plutôt qu’aux JOJ», «privilégier une candidature de Paris, seule ville compétitive», s’assurer du soutien populaire, réunir une équipe «compétente, expérimentée et tournée vers l’international»… On connaît déjà les villes en lice pour 2020: Tokyo, Madrid et Istanbul. Si l’une des deux villes européennes est retenue, ce serait difficile pour Paris en 2024. Une question de partage géographique.

LA CARTE POSTALE DE LA SEMAINE
Rio organise les Jeux olympiques de 2016, un rappel ensoleillé partagé par le Comité international olympique.

LES RIOTS DE LA SEMAINE
Une façon de soutenir les Pussy Riot, actuellement en prison: boycotter les Jeux olympiques de Sotchi, en 2014, comme le suggère @Ruelle sur le blog Russian attitude:

Ce ne serait pas une première: l’histoire des Jeux olympique est bordée de ces absences protestataires. Les plus connues d’entre elles: le boycott des États-Unis et quelques-uns de leurs alliés aux Jeux de Moscou en 1980 et celui, quatre ans plus tard, à Los Angeles, de l’Union soviétique et ses alliés.

L’ÉQUIPE DE LA SEMAINE
Une victoire mercredi contre la Macédoine, une défaite, jeudi, face au Danemark, la France se complique la tâche dans la phase préliminaire de l’Euro de handball en Serbie. Victoire de rigueur contre la Suède, demain, pour aborder la deuxième phase de la compétition plus sereinement. Les Bleues de Raphaëlle Tervel, Alexandra Lacrabère, Allison Pineau, veulent apaiser la gifle de l’élimination en quart de finale des Jeux olympiques de Londres en espérant du titre de championnes d’Europe. Tervel, 33 ans, est toujours là. La capitaine de la formation ne voulait pas terminer sa carrière internationale sur cette défaite londonienne quand les Françaises espéraient tellement plus.

LA PHOTO DE LA SEMAINE
Il a neigé à Val d’Isère à la veille du Critérium de la Première neige. Ted Ligety en a fait les frais. Le skieur américain a survolé les deux premiers géants de la saison. Il est donc le favori de la prochaine cours, dimanche, dans la station française.

LE TROC DE LA SEMAINE
Lindsey Vonn échangerait bien des cours de tennis pour ses futurs enfants avec des cours de skis pour les filles de Roger Federer, s’amuse-t-elle dans un entretien dans le magazine Sports Illustrated.

Confortée par un nouveau triplé dans les descentes et le super-G de Lake Louise la week-end dernier, la skieuse américaine a, par ailleurs, expliqué à la presse qu’elle ne renonçait pas à son idée de courir, un jour, avec les hommes, sur cette piste. Elle insiste, il ne s’agit pas d’un caprice, a-t-elle expliqué au quotidien canadien Globe and Mail: «Ce n’est pas une histoire où je suis termine 20e dans toutes les courses et où je dis “je veux courir avec les hommes”. Je veux aller plus loin. Bien sûr, toutes mes courses ne sont pas parfaites, je fais des erreurs comme toute skieuse ou skieur. Je pense que ce que j’ai fait ce week-end est une nouvelle preuve de la raison pour laquelle que veux skier avec les hommes». Car à Lake Louise, même sans être parfaite – elle a commis un immense travers dans la deuxième descente –, Lindsey s’est relancée dépassant les 135 km/h et a gagné l’épreuve avec une demi-seconde d’avance… devant des commentateurs médusés.

http://www.youtube.com/watch?v=gi_mPYdHm2s

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo, cliquez sur Lindsey Vonn – Lake Louise 2nd DH – 2012 Alpine Skiing

LE TUBE DE LA SEMAINE
Mais, pour l’heure, sur le cirque blanc, c’est Tina Maze la patronne. La Slovène est au sommet de son art, du grand art. Vendredi, elle a gagné le super-combiné de Saint Moritz en réalisant le meilleur temps du super-G et la manche de slalom. Changement d’équipe, changement de matériel, la championne du monde de slalom géant 2011 compte déjà trois victoires cette année après une saison vierge. Deuxième du classement général de la Coupe du monde à près de 600 points (l’équivalent de six victoires) de Lindsey Vonn, elle devrait être, cette fois, une adversaire plus coriace pour l’Américaine, sortie dans le slalom. Cela continue demain en super-G et dimanche en slalom. Et en plus, elle chante.

http://www.youtube.com/watch?v=4c1pRRz4CIs

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo, cliquez sur ‪Tina Maze – MY WAY IS MY DECISION / Official Music Video (Alpine Skiing Champion)‬

L’ENGAGEMENT DE LA SEMAINE
«Il serait prétentieux, de la part du football, de penser pouvoir éradiquer le racisme et réussir là où les religions et les gouvernements les mieux intentionnés n’ont pas pleinement réussi, tant ce mal paraît inné chez certains individus.» Ces mots? Ceux de Michel Platini, président de l’Union européenne de football (UEFA) dans un éditorial, lundi, sur le site de l’instance dirigeante du football européen.

«Il ne s’agit pas plus de donner des leçons: le monde du football n’est pas toujours assez vertueux pour que ses dirigeants puissent se sentir investis d’une mission éthique. Mais, d’autre part, le football jouit partout et dans tous les milieux d’une énorme popularité, ce qui lui donne non seulement la possibilité mais aussi la responsabilité de tenter d’apporter sa contribution au bien-être de la société. Le football, on l’a souvent répété, est avant tout un sport et les valeurs qu’il véhicule sont, notamment, l’esprit d’équipe, le goût de l’effort, le sens des responsabilités et le respect, des Lois du jeu, de l’arbitre, de l’adversaire, du coéquipier et de soi-même.»

Et le président d’enfoncer le clou: «Dans ce contexte, il n’y a pas de place pour la discrimination, quelle qu’elle soit, dans les enceintes de football. Nous continuerons donc à la combattre de toutes nos forces et sans relâche, avec nos partenaires et tous ceux qui sont convaincus que la différence est une richesse, et non une tare». C’est tout simple non?

L’APPEL DE LA SEMAINE
Encore un appel à manifester le 16 novembre pour l’ouverture du mariage, celui de la Fédération sportive gaie et lesbienne (FSGL): «Choquée par les scènes de violences et les propos haineux qui ont eu cours lors des manifestations de novembre, notamment à Paris, la FSGL souhaite rappeler que “Tous les citoyens naissent libres et égaux en droit”, indique un communiqué. La FSGL condamne donc toute forme de discrimination et plus particulièrement celle liée à l’homophobie. Elle ne saurait rester impassive devant ce déferlement de violence et ce déballage de clichés homophobes d’un autre temps (…). La FSGL appelle à manifester le 16 décembre à Paris pour lutter ensemble contre les inégalités et contribuer à une meilleure visibilité des sportifs LGBT qui militent toute l’année contre toutes les formes de discriminations, sur tous les terrains.»

LE «AU REVOIR» DE LA SEMAINE
Ellen DeGeneres est triste: son ami David Beckham ne jouera plus pour les Los Angeles Galaxy qu’il a quittés, dimanche, sur un deuxième titre de champion de la Ligue nord-américaine de football. Et que va-t-il se passer maintenant pour David? La pluie de rumeurs a déjà commencé: il est annoncé à Monaco. En 2011, c’était au PSG.

LE NAVRATILOTWEET DE LA SEMAINE
Une vidéo «accroche-sourire» partagée par Martina Navratilova. Rita Hayworth aux pieds de vent, sur Staying Alive. Un truc à (re)mettre de bonne humeur.

Suivez Bénédicte Mathieu sur Twitter: benedicteliesse