Égalité des droits, Homoparentalité, Mariage, Société | 07.12.2012 - 10 h 29 | 13 COMMENTAIRES
Hétéros solidaires: «Je ne peux pas laisser parler à ma place le parti de la haine»
Publié par
Hétérosexuelles et en colère, Agathe Robilliard, Mélusine Laura Raynaud et Adeline Amiel Donat ont décidé de mobiliser un maximum d'hétéros pour qu'ils/elles prennent part à la manifestation pour l'égalité du 16 décembre. Interview.

Elles sont hétérosexuelles. Célibataire, mère célibataire ou mariée avec un enfant. Et elles sont en colère. Très en colère. Agathe Robilliard, Mélusine Laura Raynaud et Adeline Amiel Donat ont décidé de mobiliser un maximum d’hétéros pour qu’ils/elles prennent part à la manifestation pour l’égalité des droits du dimanche 16 décembre, à Paris, via notamment un événement «Hétéros solidaires, sortons du placard» sur Facebook et un site web. En solidarité avec les LGBT, car elles estiment que ce combat pour l’égalité des droits se doit d’être collectif.

Comme le dit Adeline dans notre interview ci-dessous, «on demande rarement à ceux qui ont le pouvoir de la majorité, de la norme, de se mobiliser. Les hétéros ne sont pas habitués à être appelés de la sorte! Je crois que le débat les touche et que l’idée d’être assimilé aux propos haineux de mouvements violents qui prônent un schéma archaïque et réac’ de la famille est totalement insupportable!».

Pour Yagg, elles expliquent l’origine et le sens de leur combat.

Comment est née l’idée d’Hétéros solidaires? Adeline Amiel Donat Mélusine et Agathe m’ont proposé de les rejoindre après avoir vu ma colère sur Facebook et Twitter quand les Femen se sont fait tabasser à la manif de Civitas. Je ne veux pas que l’amalgame soit fait: les hétéros sont progressistes et refusent qu’on leur impose une vision archaïque de la famille. Nous sommes célibataires, mariées ou dans une famille monoparentale et nous sommes aux côtés de nos familles et nos amis LGBT pour l’égalité.

Mélusine Laura Raynaud Je n’ai pas supporté que l’on traite mes amis ou les membres de ma famille en particulier et les homosexuels en général de zoophiles. J’ai trouvé intolérable ce vomi de haine, cette violence lors de la manif anti-mariage pour tous, ces femmes qui se faisaient rouer de coups, ça m’a profondément choquée. Je ne comprenais pas pourquoi on n’entendait que le discours gerbant des «anti» et tout ce vieux revival de relents pétainistes.

Je refuse que ces gens-là me représentent, je suis hétéro, mariée avec enfant mais je ne supporte pas l’idée qu’on nous dicte qui nous devons aimer ou pas, avec qui nous devons nous marier ou pas, avec qui faire des enfants ou pas.

Je trouve scandaleux qu’aujourd’hui en 2012 on nous prive de cette liberté de choix fondamentale! Aujourd’hui, la famille est plurielle. Il n’y en a pas qu’une seule et toutes sont particulières. Et oui, effectivement, il y a plein d’homosexuels qui ne veulent pas se marier. C’est leur droit mais c’est aussi leur droit d’avoir le choix. Je n’ai jamais manifesté mais cette fois-ci je veux être dans la rue auprès de ceux que j’aime parce que je suis convaincue que ce combat est un combat collectif pour construire une France moderne, progressiste, généreuse et libre.

Agathe Robilliard Je me dois de réagir, je ne peux pas laisser parler à ma place le parti de la haine. C’est intolérable et insoutenable cette violence du simple fait que nos amis et nos parents veulent obtenir les droits basiques que la loi nous accorde à nous, les hétéros, depuis des siècles. Nous faisons garder, éduquer, soigner nos enfants par leurs parrains, marraines, oncles, tantes, baby-sitters, enseignants, médecins, pédiatres, etc., gays et lesbiennes, nous savons intimement qu’ils aiment les enfants comme nous: profondément.

Quel accueil avez-vous reçu de la part de vos proches? Sentez-vous une mobilisation qui grandit chez les hétéros? AAD On demande rarement à ceux qui ont le pouvoir de la majorité, de la norme, de se mobiliser. Les hétéros ne sont pas habitués à être appelés de la sorte! Je crois que le débat les touche et que l’idée d’être assimilé aux propos haineux de mouvements violents qui prônent un schéma archaïque et réac’ de la famille est totalement insupportable! Le retour est donc très positif!

MLR Je suis encore énervée, je trouve que ça ne réagit pas encore assez.

Ça me débecte de voir certains hétéros, les «gay-friendly de salon», ils se vantent d’être branchés parce qu’ils ont des potes gays, c’est chic. On ne les entend pas beaucoup…

Moi, je veux pouvoir me regarder dans la glace le matin et me dire que si mes amis ou des membres de ma famille ont besoin de nous, le dimanche 16 décembre, on se sort la tête de l’ordi, on se lève de son canapé, on éteint papy Drucker, et on vient avec femmes, maris, célibataires et enfants faire cordon de sécurité autour de nos amis gays, lesbiennes, trans’ qui s’en prennent plein la gueule pour défendre leur droit d’aimer et d’avoir des enfants.

Selon vous, quel est la clé du succès de la manifestation du 16 décembre? AAD C’est que nous soyons nombreux à montrer les visages du progrès, de l’amour, de l’égalité. Nous voulons une société qui donne un choix équitable pour nos amis, nos familles, nos enfants!

Il faut que chaque yaggeur envoie à TOUS ses amis hétéros notre événement sur Facebook «Hétéros solidaires, sortons du placard» en leur disant: si vous m’aimez, inscrivez-vous et venez à mes côtés. Ça n’est pas un combat individuel! C’est aussi le vôtre, vous qui avez été adopté ou qui souhaitez adopter, vous qui avez été élevé par des grands-parents, vous qui êtes parents célibataires… Parce que vous non plus, vous n’êtes pas une famille pour les anti-mariage pour tous! On est en train de vous exclure du débat! Garantir à tous l’amour et les enfants est un projet collectif.

MLR Je pense que si cela reste uniquement dans le cadre communautaire, c’est mort. On aura entendu (très fort) les anti, on aura entendu un peu moins fort, les pour. C’est pour ça que je veux instituer ce «dress code»: le 16 décembre à Bastille, chaque gay, lesbienne, trans’ doit venir avec au moins deux hétéros. Au moins! :-)  Quand je me suis mariée, surprise: il y avait plus de 80 personnes, beaucoup dans l’assemblée étaient gays, tous fous de bonheur pour moi. Ils sont tous ma FAMILLE. À mon tour d’être votre demoiselle d’honneur. Rejoignez-nous sur «Hétéros solidaires, sortons du placard» et postez-le à tous vos vrais friends hétéros, on compte sur vous et rendez-vous à la Bastille le 16 décembre, à 14h, on postera sur l’événement notre point de rendez-vous!

Retrouvez la liste et les infos pratiques de tous les rassemblements ville par ville.

Print This Post
Avatar de Yannick Barbe
Publié par
Directeur de la rédaction de TÊTU
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (13)
  • Par laura 07 déc 2012 - 11 H 01

    Merci!

    Signaler ce commentaire

     
  • Par greee 07 déc 2012 - 11 H 10
    Avatar de greee

    Merci, merci
    (j’aime bien le dress-code, excellente idée. -moi qui aime pas les dress-code d’habitude, en voilà un premier dans lequel je me retrouve)

    Signaler ce commentaire

     
  • Par dunes 07 déc 2012 - 12 H 43
    Avatar de dunes

    Ah tout ça redonne la pêche et le sourire !! ça fait du bien !! Les vraies valeurs ne sont pas perdues finalement et les Français se mobilisent pour nous soutenir !!!! :D

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Hélène 07 déc 2012 - 13 H 38

    Rendez-vous le 16 décembre!

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Antoine S. 07 déc 2012 - 14 H 02

    Bon, sans vouloir faire le rabat-joie, c’est une très belle démonstration de solidarité, je ne remets pas ça en cause, loin de là, mais une fois de plus ce n’est pas le sujet… Je dois faire partie des gay-friendly de salon, mais j’estime que nous aussi, nous avons notre mot à dire. Le débat qui s’est mis en place n’est pas un débat sur « Seuls les hétéros ont le droit d’aimer et d’avoir des enfants »… Le débat se place à deux niveaux: un idéologique/religieux, l’autre juridique.

    Personnellement, j’en ai aussi assez d’entendre et de lire des articles où l’on interroge des hétéros qui sont pro-mariage gay qui gueulent qu’ils trouvent scandaleux qu’on refuse aux homosexuels de s’aimer. Qu’on considère qu’ils sont inaptes à avoir et élever des enfants. C’est pas le sujet, une fois pour toute : bien sûr que les homosexuels ont le droit de s’aimer et de vivre ensemble, bien sûr qu’ils sont tout autant, si pas plus capables d’élever correctement un enfant par rapport à d’autres couples hétérosexuels. Mais, excusez l’emportement, bordel de merde: vous pouvez aussi respecter la conception traditionnelle que certains peuvent vouloir défendre, sans pour autant les traiter de réac’ et d’arriérés moyennageux. Je ne vois pas en quoi il est scandaleux de défendre la théorie selon laquelle une famille, des parents, c’est un homme et une femme. Tout simplement parce que nous sommes entrain de déboulonner un fondement important de notre société. (Je dis nous,…

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Antoine S. 07 déc 2012 - 14 H 03

    (Je dis nous, parce que, si vous n’aviez pas encore compris, je suis entièrement pour l’ouverture du mariage). Est-ce que se dire « pour » une révolution aussi forte dans l’établissement d’une égalité pour tous devant la loi nous permet d’être insultants envers ceux qui ne partagent pas notre point de vue?

    La démocratie, c’est en partie permettre à chacun d’exprimer son point de vue, que celui soit respecté. Un sujet aussi sensible que l’ouverture du mariage aux couples homosexuels nécessite bien plus qu’une petite loi votée au Parlement se basant sur une majorité fébrile forcée à l’adoption par une promesse de campagne d’un candidat à la présidentielle! Ce qui m’amène d’ailleurs au second point bien plus lourd, que personne ne semble prendre en compte: le côté juridique.

    Parce que, malheureusement, si loi il devait y avoir (ce que j’espère il y aura), il va y avoir deux possibilités: soit on fait juste une loi et on se prend des recours devant le Conseil constitutionnel pour non conformité à la Constitution, soit on réforme ladite Constitution (Il faudra notamment toucher à l’article 11 du Préambule de 1946). Et là, mes p’tits amis, ça va pas être de la rigolade. Parce que déjà pour faire passer la loi au Parlement, trouver une majorité ça va pas être du gâteau, mais alors faire adopter une modification de la Constitution, par le Congrès, ça s’annonce très très compliqué.

    Alors j’apporterai mon soutien entier et sans limite à un projet de loi…

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Antoine S. 07 déc 2012 - 14 H 04

    Alors j’apporterai mon soutien entier et sans limite à un projet de loi qui assure enfin une égalité devant la loi pour tous les couples quels qu’il soient à l’unique condition que ladite loi soit clairement réfléchie et ne se fasse pas la précipitation d’un calendrier électoral serré.

    Les « gay-friendly de salon » sont avant tout gay-friendly, mais je suis désolé, ce n’est pas en gueulant que les vieilles peaux de l’UMP ou affiliées style Boutin sont des arriérées, en dénigrant les arguments de nos adversaires, les reléguant à des moyennageux parce que, mon dieu, ils ont osé pensé que le mariage devait rester une union entre un homme et une femme, ni en se précipitant à créer une loi qui sera allègrement portée par QPC devant le Conseil constitutionnel qui sera bien emmerdé pour répondre, ni encore en ne mesurant pas la portée qu’une telle loi aura sur l’ordonnancement juridique français qu’on réussira à établir une égalité nécessaire entre couples hétéros et homos.

    Enfin, il me semble que le plus simple, pour commencer, avant tout travail législatif, serait d’acquérir l’aval de plus de la moitié de la population française, qu’on soit fixés: rappelons que la loi se doit d’être l’expression de la volonté générale, pas basée sur une élection présidentielle. Alors, un petit référendum sur un sujet aussi important, qui va remporter un franc succès (+-60 à 65% je pense), et comme ça ça met tout le monde d’accord; la France progresse dans deux domaines:…

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Antoine S. 07 déc 2012 - 14 H 04

    la France progresse dans deux domaines: l’égalité pour tous et la DEMOCRATIE!

    Signaler ce commentaire

     
  • Par nileju 07 déc 2012 - 14 H 44
    Avatar de

    C’est super !

    Signaler ce commentaire

     
  • Par REY Michel 07 déc 2012 - 16 H 28

    Agathe, Mélusine, Laura, Adeline, merci du fond du coeur.
    On vous aime, un énorme bisous.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par REY Michel 07 déc 2012 - 16 H 51

    Réponse à Antoine S.
    Je respecte celle et ceux qui ne sont pas d’accord, mais ne renversons pas les rôles s’il-vous-plait : qui insulte qui en ce moment ? Qui a parlé de « pédophilie, d’inceste, de zoophilie, de déboulonnage de la société ? Alors dire que celles et ceux qui sont contre sont conservateurs/trices (en langage courant « ringard-e-s), ce n’est pas grand-chose à côté. Et c’est quand même un peu vrai, non ? Les portugais, les espagnols, les belges, les néerlandais l’on fait, et d’autres. c’est bel et bien une évolution. Alors comment faut-il appeler celle et ceux qui s’opposent toujours aux changements.
    Question constitutionnalité.
    1 -Certes le Conseil Constitutionnel peut toujours invalider, mais ça m’étonnerait que cela soit sur la base que vous citez (art 2 préambule 1946 cf. copie ci-dessous)
    Cet article ne dit absolument pas qu’un enfant « a droit » une mère, il parle de la protection des différentes catégories de citoyenn-e-s qui pourraient se retrouver dans le besoin, dont les enfants, les mères etc… D’ailleurs, de nos jours, il est probablement en partie caduc du fait qu’il ne parle pas des pères, or il en est qui élèvent seuls leurs enfants (je parle de pères hétéros)
    2- Le Conseil Constitutionnel a déjà ouvert la voie, puisque à une QPC sur la question, il a répondu que l’état actuel de la loi n’était pas anticonstitutionnel, mais que sur les questions de société, en fonction des évolutions, c’est au législateur qu’il revient…

    Signaler ce commentaire

     
  • Par REY Michel 07 déc 2012 - 16 H 54

    Suite et fin du précédent (réponse à Antoine S)
    C’est au législateur qu’il revient de décider.
    Voici l’article du préambule à la constitution de 1946 que vous citez
    « 11. Elle garantit à tous, notamment à l’enfant, à la mère et aux vieux travailleurs, la protection de la santé, la sécurité matérielle, le repos et les loisirs. Tout être humain qui, en raison de son âge, de son état physique ou mental, de la situation économique, se trouve dans l’incapacité de travailler a le droit d’obtenir de la collectivité des moyens convenables d’existence. »

    Signaler ce commentaire

     
  • Par laura 07 déc 2012 - 17 H 47

    @Antoine, je respecte aussi ces gens, j’ai discuté avec eux aussi, et le probleme n’est pas qu’ils soient contre le mariage, c’est quand ils viennent te dire que tu n’es pas capable d’élever correctement un enfant car tu es homo, qu’il ne va pas se construire correctement, car oui c’est connu que les homos séquestrent leurs enfants pour qu’ils ne connaissent que le modele homo! Des gens qui nous jugent d’avance alors qu’ils n’ont pas pris la peine d’aller parler a un enfant élevé dans une famille homoparentale. Et qui bourrent le crâne de leurs enfants sur ce sujet, car bon a la manif pour tous, les gamins il y en avait!! Je plains ceux qui découvriront leur homosexualité dans quelques années, comment vont-ils le vivre alors qu’on leur a dit qu’une famille c’etait un homme et une femme??!! Et ca c’est pour ceux qui ne nous traitent pas de pédophiles, zoophiles, incestueux….

    Signaler ce commentaire

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.